Taches brunes sur les feuilles de basilic : pourquoi elles apparaissent & et comment les traiter

 Taches brunes sur les feuilles de basilic : pourquoi elles apparaissent & et comment les traiter

Timothy Walker

Si vous avez déjà cultivé du basilic dans votre jardin, vous avez peut-être remarqué qu'il n'est pas toujours d'un vert parfait. Si vous remarquez des taches brunes d'aspect mort sur vos feuilles de basilic, c'est le signe que quelque chose doit être changé dans votre régime de soins.

Les taches brunes sur les feuilles de basilic apparaissent souvent à la suite d'écarts de température, de dégâts causés par le gel, de coups de soleil, de carences en nutriments, de dégâts causés par des parasites ou d'infections fongiques.

Aller à la racine du problème demande un peu d'observation, mais soyez assuré que vous pourrez revitaliser votre basilic en un rien de temps.

Voici quelques raisons pour lesquelles votre basilic présente des taches brunes, comment traiter ces taches et comment éviter qu'elles ne se produisent.

Peut-on manger des feuilles de basilic brun ?

Le basilic, qui pousse dans les jardins du monde entier, se décline en une large gamme de couleurs et de variétés et est omniprésent dans les cuisines italienne, méditerranéenne, sud-est asiatique et indienne.

Qu'il soit saupoudré sur une pizza Margherita ou mélangé à un pesto, les taches brunes sur le basilic ne sont généralement pas un problème majeur en termes de saveur.

Tant que les feuilles ne sont pas malades ou pulvérisées avec des pesticides, le basilic présentant des taches brunes peut être consommé en toute sécurité.

Cependant, le brunissement des feuilles de basilic n'est certainement pas esthétique et peut être le signe d'un problème plus profond dans votre jardin d'herbes aromatiques.

Voici pourquoi les feuilles de votre basilic présentent des taches brunes

La présence de taches brunes ou noires sur les feuilles de basilic est généralement le signe d'un agent pathogène, d'un dommage causé par le froid, d'un dommage causé par un ravageur ou d'un problème de nutrition de la plante.

L'excès d'humidité provenant de vos mains ou du récipient de stockage peut provoquer un brunissement et un flétrissement prématurés qui réduisent la durée de conservation du basilic au réfrigérateur.

Vous pouvez commencer par rechercher des signes de maladie et utiliser un processus d'élimination pour déterminer s'il s'agit d'un agent pathogène, d'un ravageur ou d'un problème environnemental.

Voir également: 21 variétés de pivoines rouges ravissantes qui transformeront votre jardin en un paradis romantique !

Les maladies qui provoquent le brunissement du basilic

Un excès d'humidité ou de l'humidité qui reste sur les feuilles peut provoquer une variété de maladies différentes dues à des pathogènes fongiques ou bactériens.

1 : Tache bactérienne

Si les feuilles semblent présenter des zones brunes et noires imbibées d'eau sur les feuilles et les tiges, il s'agit probablement d'une infection de tache bactérienne.

Les taches foliaires sont irrégulières ou angulaires et séparées par de petites nervures. La bactérie Pseudomonas cichorii provient souvent de plants ou de semences contaminés. Elle affectionne les conditions humides et les éclaboussures d'eau provenant de l'irrigation par aspersion.

Les plants de basilic présentant des signes de tache bactérienne doivent être enlevés et éliminés. Une pulvérisation de solution de neem diluée peut aider à prévenir l'infection d'autres plantes,

mais il est beaucoup plus facile d'utiliser des méthodes préventives pour les futurs plants de basilic que d'essayer de sauver les plants que vous avez.

Il a été démontré que des pratiques sanitaires de base dans le jardin permettent d'éviter la tache bactérienne. Utilisez un système d'irrigation goutte à goutte ou des tuyaux d'arrosage pour éviter que l'eau n'éclabousse les feuilles de basilic.

Les résidus de culture de basilic ne doivent jamais être laissés dans le jardin ou la serre pour y passer l'hiver.

2 : Fusariose

Si votre basilic semble rabougri, avec des taches ou des stries brunes sur la tige, des feuilles flétries et jaunissantes, ou une chute des feuilles, vous avez peut-être affaire à une maladie fongique appelée Fusarium.

Il s'agit de la maladie la plus courante du basilic et les variétés de basilic doux comme le 'Genovese' sont souvent les plus sensibles.

Le champignon peut se propager à partir des plantes voisines, du sol ou des graines des plants de basilic infectés.

C'est pourquoi il est préférable d'utiliser des engrais organiques à libération lente et de cultiver le basilic dans un sol bien drainé.

Voir également: Plantes vivaces résistantes aux cervidés : 20 choix colorés pour le soleil et l'ombre

Les plantes infectées doivent être enlevées dès que possible et jetées, car les spores en suspension dans l'air peuvent être soufflées ou éclaboussées sur les plantes voisines.

Le pathogène Fusarium peut également survivre dans le sol, il faut donc éviter de planter du basilic dans cette zone pendant au moins 2 ans.

Une autre méthode préventive efficace consiste à acheter des graines de basilic exemptes de maladies et des variétés sélectionnées pour leur résistance au Fusarium. Maintenez un flux d'air important et une bonne circulation autour des plantations de basilic.

3 : Mildiou

Pernospora belbahrii, un autre agent pathogène qui préfère la chaleur et l'humidité, est à l'origine du mildiou du basilic. Il est particulièrement répandu dans la région du nord-est des États-Unis.

Le principal symptôme est un jaunissement et un brunissement qui partent de la nervure centrale et s'étendent vers l'extérieur pour couvrir la feuille.

Au fur et à mesure qu'il se propage, on peut observer sur la face inférieure des feuilles une fine texture floue, violette ou grise, qui est l'organe de reproduction de ce pathogène, appelé sporange.

Les spores peuvent se propager très rapidement par le vent, il est donc important d'enlever les feuilles ou les plantes malades dès que possible.

Si l'humidité relative reste élevée et que la maladie progresse, ces lésions et taches commencent à brunir.

La principale méthode de traitement est un fongicide organique comme l'huile de neem ou une pulvérisation de peroxyde d'hydrogène (¾ tasse de peroxyde à 3% par gallon d'eau appliqué pendant 3-5 matins consécutifs) et une application de bicarbonate de soude (2 cuillères à soupe de bicarbonate de soude par gallon d'eau pulvérisé directement sur la plante pendant 1-3 jours).

Les méthodes préventives consistent à augmenter l'espace entre les plantes, à utiliser un système d'irrigation goutte à goutte ou des tuyaux d'arrosage, à maintenir une bonne hygiène dans le jardin (en éliminant les résidus de culture),

et la plantation de variétés de semences résistantes sont les moyens les plus efficaces d'éviter l'infection du basilic par le mildiou.

4 : Botrytis (moisissure grise)

Malheureusement, la moisissure grise est un autre agent pathogène courant qui s'attaque au basilic dans les climats humides.

Vous pouvez l'identifier par la présence d'une croissance fongique dense et floue, de couleur grise à brune, sur les feuilles et les tiges de basilic.

Les feuilles malades meurent et tombent rapidement, et si plusieurs lésions s'installent sur la tige, elles peuvent tuer toute la plante.

Si vous remarquez que le Botrytis se développe dans votre basilic, vous devez immédiatement enlever les feuilles ou les plantes infectées et utiliser les mêmes pratiques préventives que celles décrites ci-dessus.

L'application de margousier ou de bicarbonate de soude peut aider à se débarrasser d'une infection légère de moisissure grise, mais il n'y a malheureusement pas beaucoup de fongicides efficaces pour traiter ce problème.

Ravageurs communs du basilic

Les dégâts causés par les ravageurs peuvent commencer par de simples trous, mais les zones de tissu végétal endommagées finissent par mourir et par brunir.

Heureusement, l'identification des parasites du basilic est généralement simple et il existe de nombreuses possibilités de lutte biologique.

Pucerons

Les pucerons sont de petits insectes suceurs de sève que vous avez peut-être trouvés sur le chou frisé, le chou, les tomates et d'autres plantes de jardin.

Le signe révélateur des pucerons est la présence d'une sève noire et collante sur les feuilles ou de feuilles recroquevillées et tachetées, ainsi qu'un ralentissement de la croissance.

En effet, les pucerons aspirent les sucres de la plante et laissent derrière eux une substance collante.

Les savons insecticides et l'huile de neem sont d'excellentes options pour se débarrasser des pucerons. Il est préférable d'attendre au moins une semaine avant de récolter et de manger à nouveau le basilic après l'avoir pulvérisé, et de veiller à le laver soigneusement.

Il est également utile de planter des bandes insecticides d'alysson blanc ou d'aneth en fleur pour attirer les coccinelles et autres prédateurs bénéfiques qui mangent les pucerons.

Limaces

Les limaces sont un autre problème ennuyeux du basilic qui a tendance à apparaître dans des conditions excessivement humides.

Ils laissent des traces de bave et des trous dentelés de taille moyenne qui peuvent brunir ou devenir des taches décolorées sur la surface du basilic. Les dégâts se situent généralement d'abord sur les parties les plus basses des plantes.

Le moyen le plus simple de se débarrasser des limaces est de répandre des coquilles d'œuf broyées ou de la terre de diatomée à la base de la plante.

Ces arêtes microscopiques tuent les limaces en déshydratant leur corps visqueux. Vous pouvez également utiliser des pièges à bière (un récipient peu profond contenant de la bière placé au niveau de la surface du sol) ou des pièges en carton (posez du carton pendant la nuit et retirez-le le matin pour tuer les limaces accumulées). Des produits tels que Sluggo font également l'affaire.

Pour éviter la présence de limaces dans votre jardin, améliorez la circulation de l'air, évitez de trop arroser et ne mettez pas de paillis trop près des plants de basilic, afin que les limaces aient moins d'endroits sombres et humides où se cacher.

Facteurs environnementaux à l'origine du brunissement

Si vous ne pensez pas que votre basilic soit atteint d'une maladie et que vous ne remarquez aucun signe révélateur d'un problème de parasites, le brunissement des feuilles peut être dû à un problème culturel ou environnemental.

1 : Dégâts de gel

Les coups de froid précoces ou tardifs sont l'une des raisons les plus courantes du brunissement des feuilles de basilic.

Le basilic est une culture de saison chaude très sensible aux températures froides. Les jeunes feuilles vulnérables situées au sommet de la plante s'assombrissent souvent et meurent si elles sont exposées à des températures inférieures à 35°F.

Les feuilles brunies par le gel peuvent être enlevées et la plante peut être revitalisée en la protégeant contre les températures extrêmes.

Pour éviter le jaunissement et le brunissement des feuilles dus aux variations de température, vous pouvez couvrir vos plants de basilic avec une cloche de jardin, une tente antigel ou une couverture de rangée.

Il est également préférable de ne cultiver le basilic qu'au printemps et en été, à moins qu'il ne soit protégé par une serre ou un tunnel bas.

2 : Déficit en nutriments

La carence en nutriments n'est pas une raison très fréquente de l'apparition de taches brunes sur les feuilles de basilic, mais une fois que vous avez éliminé les autres agents pathogènes, cela peut valoir la peine d'y jeter un coup d'œil.

Le potassium et le magnésium sont les carences les plus courantes chez le basilic et provoquent des régions chlorotiques (zones jaunes ou brunes) sur les feuilles entre les nervures.

Les feuilles les plus anciennes sont les premières touchées et souvent les nervures elles-mêmes restent vertes.

Le sable vert et la farine de varech sont d'excellentes options biologiques pour le potassium, et les sels d'epsom (sulfate de magnésium) ou un compost organique riche peuvent aider à résoudre les problèmes de magnésium.

Le basilic préfère un sol riche, bien drainé et riche en matières organiques telles que le compost ou le fumier décomposé.

3 : Coup de soleil

Bien qu'il aime le soleil et la chaleur, le basilic est sensible aux coups de soleil. La cause la plus fréquente des coups de soleil est l'eau qui se dépose sur les feuilles et qui attire la lumière comme une loupe.

C'est une autre raison pour laquelle il est si important de n'arroser le basilic qu'à partir de la base et d'éviter l'irrigation par aspersion.

Les coups de soleil peuvent prendre la forme de taches mortes décolorées ou brunes sur le dessus des feuilles. Pour prévenir ce problème,

n'arrosez le basilic que le matin ou le soir, afin d'éviter les moments de la journée où le soleil brille très fort.

Vous pouvez également utiliser des toiles d'ombrage si le soleil est particulièrement intense, comme dans les régions méridionales.

Comment éviter que le basilic ne brunisse

Comme vous pouvez le constater, les taches brunes ou noires sur le basilic peuvent avoir une myriade de causes différentes. L'astuce universelle pour éviter d'endommager les plants de basilic est de les garder en bonne santé dès le départ !

  • Plantation dans un sol bien drainé.
  • Amender le sol avec du compost et des matières organiques.
  • Utiliser un espacement adéquat (généralement de 4 à 8 pouces, ou plus large dans une région humide).
  • N'arrosez qu'à partir de la base (évitez l'irrigation par aspersion).
  • Assurer une bonne circulation (ventilateurs dans une serre si nécessaire).
  • Planter des variétés résistantes aux maladies.
  • Assurez-vous d'une bonne nutrition avec un engrais universel.
  • Taillez et enlevez régulièrement les parties mortes de la plante.
  • Ne laissez jamais de débris végétaux sur le sol à la fin de la saison.
  • Pratiquer la rotation des cultures.

Réflexions finales

Les dommages inesthétiques causés à vos herbes réduisent le rendement de votre jardin et peuvent nuire à la comestibilité de la récolte.

Bien que la prévention soit essentielle, on se rend parfois compte que quelque chose ne va pas lorsqu'il est trop tard.

À ce stade, la meilleure solution consiste à identifier la cause du problème et à prendre rapidement des mesures pour l'éliminer ou y remédier.

Bien que de nombreuses maladies du basilic n'aient pas de fongicides super efficaces, vous pouvez toujours sauver quelques plantes en éliminant les zones infectées et en réglant les problèmes environnementaux pour que les cultures de basilic restantes soient plus heureuses.

En fin de compte, les taches brunes ne sont généralement pas un problème majeur. Le basilic est résistant dans de bonnes conditions et se rétablira probablement avec un peu d'amour et de soins.

Dans le pire des cas, vous pouvez toujours replanter cette herbe à croissance rapide et la placer à l'intérieur pour continuer à la récolter pendant les mois les plus frais.

Bon jardinage !

Timothy Walker

Jeremy Cruz est un jardinier passionné, un horticulteur et un passionné de la nature originaire de la campagne pittoresque. Avec un sens aigu du détail et une profonde passion pour les plantes, Jeremy s'est lancé dans un voyage de toute une vie pour explorer le monde du jardinage et partager ses connaissances avec les autres via son blog, Gardening Guide And Horticulture Advice By Experts.La fascination de Jeremy pour le jardinage a commencé pendant son enfance, alors qu'il passait d'innombrables heures aux côtés de ses parents à s'occuper du jardin familial. Cette éducation a non seulement favorisé l'amour de la vie végétale, mais a également inculqué une solide éthique de travail et un engagement envers les pratiques de jardinage biologique et durable.Après avoir obtenu un diplôme en horticulture d'une université renommée, Jeremy a perfectionné ses compétences en travaillant dans divers jardins botaniques et pépinières prestigieux. Son expérience pratique, associée à sa curiosité insatiable, lui a permis de plonger profondément dans les subtilités des différentes espèces végétales, de la conception des jardins et des techniques de culture.Animé par le désir d'éduquer et d'inspirer d'autres passionnés de jardinage, Jeremy a décidé de partager son expertise sur son blog. Il couvre méticuleusement un large éventail de sujets, y compris la sélection des plantes, la préparation du sol, la lutte antiparasitaire et les conseils de jardinage saisonniers. Son style d'écriture est engageant et accessible, rendant les concepts complexes facilement assimilables pour les jardiniers novices et expérimentés.Au-delà de sonblog, Jeremy participe activement à des projets de jardinage communautaire et organise des ateliers pour donner aux individus les connaissances et les compétences nécessaires pour créer leurs propres jardins. Il croit fermement que se connecter avec la nature à travers le jardinage est non seulement thérapeutique mais aussi essentiel pour le bien-être des individus et de l'environnement.Avec son enthousiasme contagieux et son expertise approfondie, Jeremy Cruz est devenu une autorité de confiance dans la communauté du jardinage. Qu'il s'agisse de dépanner une plante malade ou d'offrir l'inspiration pour la conception de jardin parfaite, le blog de Jeremy sert de ressource incontournable pour les conseils horticoles d'un véritable expert en jardinage.