Comment cultiver des patates douces en pots

 Comment cultiver des patates douces en pots

Timothy Walker

La culture de patates douces en conteneurs est étonnamment plus simple que vous ne l'imaginez.

Lorsqu'elle pousse dans son environnement d'origine, la patate douce est une plante vivace, mais elle pousse comme une plante annuelle dans les conteneurs.

Il est difficile de ne pas aimer les patates douces, et les cultiver dans votre jardin est une excellente option si vous les aimez.

Comme les pommes de terre ordinaires, les patates douces sont des tubercules qui se forment et poussent sous terre. Il est donc tout à fait logique de les cultiver dans des conteneurs !

L'une des différences les plus importantes entre la culture des pommes de terre ordinaires et celle des patates douces est que cette dernière nécessite une période de végétation beaucoup plus longue pour arriver à maturité. Il peut s'écouler jusqu'à 150 jours entre la pleine maturité et la récolte, et elle a également besoin d'un sol plus chaud que les autres types de pommes de terre.

  • Les patates douces doivent être plantées et placées à l'extérieur lorsque les températures sont constantes. supérieur à 60℉ ou vous risquez de tuer vos plantes.
  • Pour cultiver des patates douces, vous aurez besoin d'un grand récipient qui ne soit pas en métal. Les pots en terre cuite sont un bon choix, et assurez-vous qu'ils peuvent contenir 5 gallons de terre.
  • Veillez à ce que la température du sol soit au moins 60℉. Si ce n'est pas le cas, vous pouvez réchauffer le sol en utilisant un tissu noir.
  • Paillez vos plantes pour maintenir le sol aussi chaud que possible.
  • Vous pouvez récolter vos patates douces en 120-150 jours après la plantation , ce qui est plus long que les pommes de terre ordinaires.

La culture des patates douces est un peu différente de celle des pommes de terre ordinaires, mais si vous avez déjà cultivé des patates douces, vous comprendrez mieux le processus.

Les différences les plus significatives concernent la récolte, qui est plus facile.

Si vous êtes prêt à essayer de cultiver des patates douces en pots, ce guide vous montrera comment obtenir une récolte massive de pommes de terre en pots.

Du choix de la terre à la plantation des plants, nous vous montrons tout ce qu'il faut savoir.

Comment commencer à cultiver des patates douces en pots

Si vous êtes prêt à apprendre à cultiver des patates douces en conteneur, voici les étapes à suivre.

1) Savoir quand planter les patates douces

Que vous cultiviez ou non des patates douces dans des conteneurs, elles préfèrent toujours être plantées lorsque les jours et les nuits sont chauds. Ce ne sont pas des cultures de saison fraîche, et elles ne tolèrent pas bien le givre.

N'oubliez pas qu'il s'agit de moyennes et qu'il est généralement préférable d'attendre une semaine ou deux après cette date en cas de gelée exceptionnelle qui pourrait anéantir votre jardin.

Ce sont des choses qui arrivent !

Les patates douces ne peuvent pas être plantées ou mises à l'extérieur tant que le sol n'a pas atteint 60℉ et les températures nocturnes doivent être au-dessus de 60℉ en permanence.

2. faire des glissades de patates douces

Bien qu'il soit possible de faire germer des patates douces à partir de graines, la plupart des jardiniers plantent des plants, qui devraient être disponibles dans la plupart des jardineries ou des pépinières.

Évitez d'utiliser des patates douces achetées à l'épicerie, car vous ne pouvez pas être sûr de la variété, ni de l'endroit où elles ont poussé. Certaines variations dans le magasin peuvent également être porteuses de maladies.

Chaque lamelle doit être sans tache, mesurer 1 ½ pouce de diamètre et porter un germe.

À quoi ressemblerait une pousse ?

Voir également: 10 des meilleures variétés de myrtilles pour les jardiniers amateurs

Si vous laissez vos pommes de terre trop longtemps dans le garde-manger, elles commencent à développer des germes. Généralement, vous pouvez couper les germes et cuisiner le dîner, mais ces germes peuvent également être utilisés pour faire pousser vos patates douces.

3. trouver un récipient approprié

La prochaine chose à faire est de choisir un contenant approprié. Idéalement, vous devriez éviter les contenants en plastique ou en métal. Les contenants en argile ou les barils de whisky sont deux excellents choix.

Un autre choix serait un conteneur spécialement conçu pour les pommes de terre est un excellent choix, et ils ont tendance à être peu coûteux. Vous pouvez trouver des sacs de culture de pommes de terre qui viennent dans une gamme de couleurs. Ces sacs sont conçus pour aérer les racines, un drainage adéquat, et des poches latérales pour tirer de petites pommes de terre si vous le souhaitez.

Si vous souhaitez utiliser un sac de culture, la récolte est aussi simple que de vider le contenu et de trier la terre.

Quel que soit votre choix, assurez-vous que le contenant est muni de trous de drainage.

4. choisir le meilleur emplacement pour votre conteneur

L'emplacement est très important pour la culture des patates douces, car elles sont très exigeantes quant à l'endroit où elles sont cultivées. Elles veulent être dans un endroit ensoleillé à toute heure du jour et de la nuit.

Choisissez donc un endroit qui bénéficie d'un ensoleillement complet tout au long de la journée, ce qui signifie que les plantes ont besoin d'un ensoleillement maximal. 6 à 8 heures d'ensoleillement par jour.

5. préparer le sol

Maintenant que vous avez choisi un contenant, vous devez préparer le sol pour vos patates douces. Les patates douces aiment un sol sablonneux et bien drainant, et il est préférable d'ajouter du compost au sol. Le compost ajoute des nutriments à votre sol tout en améliorant le drainage de la terre.

6. réchauffer le sol

N'oubliez pas que le sol doit être au moins 60℉. Avant de planter, il est conseillé de recouvrir le sol d'une bâche en plastique noir pendant plusieurs semaines, ce qui permet d'augmenter la température du sol et de favoriser la croissance des plantes.

7. planter les patates douces dans les conteneurs

Une fois que le sol est prêt à être planté, il est temps de planter les patates douces dans les conteneurs. Mettez environ 15 cm de terre dans les conteneurs. Ensuite, il est temps de placer les patates douces sur la terre que vous venez d'ajouter.

Chaque greffe doit être placée à une distance de 12 pouces. Assurez-vous que le germe est placé vers le ciel, puis recouvrez les plants de terre. Assurez-vous d'ajouter trois à quatre pouces de terre sur les plants de pommes de terre.

Si vous habitez dans une région où il n'y a pas 150 jours sans gelée, vous devez garder les patates douces en pot à l'intérieur pendant les 12 premières semaines avant de les sortir à l'extérieur, quatre semaines après la dernière gelée.

Après avoir sorti les plantes, il faut les protéger des soirées fraîches. Il est très facile de faire chuter les températures. sous les 60℉ sans que vous vous en rendiez compte.

La meilleure chose à faire est de recouvrir les pots d'une toile de jardin pendant trois à quatre semaines.

Non seulement le fait de couvrir vos conteneurs accélère la croissance précoce, mais il réduit également le stress que subissent vos plantes en raison des fluctuations de température.

Comment prendre soin des patates douces en pots

Maintenant que vos patates douces poussent joyeusement dans vos conteneurs, vous devez savoir comment prendre soin de ces plantes.

1. arroser régulièrement

Vous devez arroser vos patates douces en pot au moins une fois par semaine ou selon les besoins, en fonction des précipitations. Vous ne devez pas trop arroser vos plantes ; elles n'aiment pas l'eau stagnante.

2. utiliser l'engrais des semaines après la plantation

Vous devrez ajouter de l'engrais au contenant plusieurs semaines après la plantation. Certains jardiniers obtiennent de bons résultats avec une émulsion de poisson biologique.

Vous pouvez également utiliser un engrais 5-10-10 dans vos conteneurs, qui doit contenir beaucoup d'oligo-éléments ainsi que du NPK<; mais veillez à ce que la quantité d'azote ne soit pas trop élevée !

3. le paillage autour des plantes

Une autre tâche importante que vous devez faire pour garder vos plantes heureuses est de les entourer de paillis.

Vous pouvez utiliser du plastique noir ou n'importe quel type de paillis. Le but du paillis est de garder le sol aussi chaud que possible. N'oubliez pas que les patates douces ont besoin d'un sol chaud.

Le paillage empêche également les vignes de s'enraciner davantage au cours de leur croissance, ce qui pourrait leur ôter une partie de l'énergie nécessaire à la formation des tubercules.

Voir également: Les 15 meilleurs légumes à cultiver en pots et en conteneurs

Ravageurs et maladies de la patate douce

Les patates douces sont connues pour leurs nombreux ravageurs et maladies, dont voici quelques-uns que vous pourriez rencontrer.

Tache alternarienne

Ce champignon crée des lésions brunes sur les feuilles de la patate douce qui ressemblent à une cible. Un halo jaune peut entourer les lésions et, avec le temps, une défoliation peut se produire.

Il n'est pas possible de traiter ce champignon une fois qu'il s'est installé. Lors de la récolte, veillez à détruire tous les résidus. L'année suivante, essayez de planter des variétés qui résistent à ce champignon.

Fusariose des racines et des tiges

Il se traduit par le gonflement et la déformation de la base des tiges, et la pourriture s'étend aux cavités de la plante.

Vous pouvez également trouver une moisissure blanche sur la plante, qui est généralement transmise par les plantes transplantées infectées.

En règle générale, ces maladies ne constituent pas un problème majeur si vous suivez les méthodes sanitaires appropriées.

Veillez à pratiquer la rotation des cultures et essayez de traiter les racines des semences avec un fongicide approprié avant de les planter.

Flétrissement bactérien

Si vos nouvelles pousses se flétrissent et que leur base jaunit ou brunit, vous savez qu'il y a un problème.

Le flétrissement bactérien infecte le système vasculaire des pousses, infectant une fois une greffe saine. Dans les cas graves, il peut y avoir des lésions à la surface de la pourriture.

La rotation des cultures de patates douces est une bonne idée ; n'utilisez jamais le même récipient d'une année sur l'autre ou nettoyez-le avec une solution d'eau de Javel diluée. Essayez également de cultiver la plante pendant les périodes les plus froides de l'année afin d'éviter la maladie.

Pyrale de la patate douce

Dans le cas du foreur de la tige de la patate douce, les larves s'enfoncent dans les tiges, ce qui entraîne des problèmes.

Les ravageurs commencent à se nourrir au niveau de la couronne, ce qui entraîne le flétrissement, le jaunissement et la mort de la plante. On peut souvent identifier ce ravageur par la présence de matières fécales à la surface du sol.

Essayez de garder la zone autour de la plante exempte de mauvaises herbes. Changez de conteneur et changez la terre des conteneurs chaque année ; les larves peuvent passer l'hiver à l'intérieur de la terre.

La larve blanche

Il y a de fortes chances que vous connaissiez les boulettes blanches et que vous ayez joué avec elles lorsque vous étiez enfant ; vous les connaissez peut-être sous le nom de "rolly pollies".

Les vers blancs aiment se nourrir des parties souterraines des plantes, ce qui inclut les tiges, les racines et les tubes des plants de patates douces.

L'activité des larves peut entraîner le flétrissement et la mort des plantes. Il est essentiel de s'attaquer au problème le plus rapidement possible.

Veillez à ce qu'il n'y ait pas d'eau stagnante dans vos conteneurs, ce qui favoriserait le développement du ver blanc. Vous pouvez également essayer de pulvériser les plantes avec du Bacillus popilliae.

Récolte des patates douces

Il peut s'écouler jusqu'à 150 jours entre le moment où vous commencez à cultiver vos patates douces et celui où elles atteignent leur maturité. Ainsi, que vous atteigniez la durée de maturité ou les premières gelées, la récolte des patates douces est une tâche amusante pour les familles !

Il faut savoir que le feuillage des plants de pommes de terre ordinaires dépérit au moment de la récolte.

Les patates douces ne sont pas dans ce cas ; elles continueront à pousser jusqu'à ce que les températures soient trop fraîches. Vous devez les laisser pousser aussi longtemps que possible.

Assurez-vous de connaître la durée de maturité de la variété de patate douce que vous cultivez.

Toutes les patates douces doivent être récoltées avant les premières fortes gelées, car les températures froides peuvent endommager les tubercules sensibles qui se trouvent dans le sol.

Tout ce dont vous avez besoin, c'est d'une fourche de jardin ou d'une pelle pour vider les conteneurs. C'est comme une chasse au trésor amusante, en cherchant dans la terre pour trouver les patates douces qui s'y cachent.

C'est une activité amusante pour les enfants dans le jardin, et ces pommes de terre sont plus faciles à déterrer que les pommes de terre ordinaires, car les tubercules ont tendance à être plus regroupés au niveau de la tige.

Veillez à traiter les tubercules avec délicatesse lorsque vous les retirez du sol. La peau des patates douces est fine et la chair se meurtrit ou s'entaille facilement.

Le séchage des patates douces

Il s'agit d'un processus simple qui permet de sécher et de faire durcir les pommes de terre pour une conservation à long terme.

Trouver une zone avec une température entre 80-85℉ L'endroit que vous utilisez pour le séchage doit également avoir une humidité relative élevée.

Si vous avez besoin d'augmenter l'humidité, vous pouvez placer les patates douces dans des boîtes ou des caisses, puis les recouvrir d'une serviette en papier ou d'un chiffon. Vous pouvez également les conserver dans des sacs en plastique perforés.

Conservation des patates douces

Après avoir récolté et traité les patates douces, vous devez les conserver dans un endroit frais et sec, à une température entre 55 et 60℉ en permanence.

Une autre option consiste à congeler les patates douces, mais il faut les blanchir avant de les stocker pour les ramollir avant de les décongeler et de les cuisiner.

Les patates douces peuvent être mises en conserve en toute sécurité, à condition de ne pas les réduire en purée. Les patates douces peuvent être mises en conserve en toute sécurité si vous les coupez en cubes sans la peau et si vous utilisez un autoclave. Les patates douces ne peuvent pas être mises en conserve en toute sécurité si vous n'utilisez pas d'autoclave.

Les meilleures variétés de patates douces pour les pots

Pendant des années, les habitants des régions septentrionales n'ont pas pu cultiver de patates douces car la période de végétation y était trop courte et les patates douces n'arrivaient pas à maturité avant les premières gelées.

Aujourd'hui, il existe des variétés de patates douces à saison plus courte, ainsi que des moyens de réchauffer votre sol, ce qui permet à tout un chacun de cultiver cette plante si vous l'aimez.

Voici quelques variétés de patates douces qui poussent bien en pot.

Portio Rico

C'est l'un des choix les plus populaires pour les personnes qui cultivent cette plante en pots. Souvent appelé "bush" ou "vineless", ce cultivar est idéal pour les petits jardins ou les jardins en conteneurs. Ce cultivar a des vignes courtes et compactes, deux qualités parfaites pour la culture en pots.

Vardaman

Cette variété porte le nom d'une ville du Mississippi et est connue pour son port buissonnant et ses vignes palissées.

Réflexions finales

Si vous pensiez ne pas pouvoir cultiver cette plante sans beaucoup d'espace, vous savez maintenant que vous vous trompez ! Il est possible de cultiver des patates douces dans des conteneurs, et il est facile d'obtenir une récolte considérable année après année.

Timothy Walker

Jeremy Cruz est un jardinier passionné, un horticulteur et un passionné de la nature originaire de la campagne pittoresque. Avec un sens aigu du détail et une profonde passion pour les plantes, Jeremy s'est lancé dans un voyage de toute une vie pour explorer le monde du jardinage et partager ses connaissances avec les autres via son blog, Gardening Guide And Horticulture Advice By Experts.La fascination de Jeremy pour le jardinage a commencé pendant son enfance, alors qu'il passait d'innombrables heures aux côtés de ses parents à s'occuper du jardin familial. Cette éducation a non seulement favorisé l'amour de la vie végétale, mais a également inculqué une solide éthique de travail et un engagement envers les pratiques de jardinage biologique et durable.Après avoir obtenu un diplôme en horticulture d'une université renommée, Jeremy a perfectionné ses compétences en travaillant dans divers jardins botaniques et pépinières prestigieux. Son expérience pratique, associée à sa curiosité insatiable, lui a permis de plonger profondément dans les subtilités des différentes espèces végétales, de la conception des jardins et des techniques de culture.Animé par le désir d'éduquer et d'inspirer d'autres passionnés de jardinage, Jeremy a décidé de partager son expertise sur son blog. Il couvre méticuleusement un large éventail de sujets, y compris la sélection des plantes, la préparation du sol, la lutte antiparasitaire et les conseils de jardinage saisonniers. Son style d'écriture est engageant et accessible, rendant les concepts complexes facilement assimilables pour les jardiniers novices et expérimentés.Au-delà de sonblog, Jeremy participe activement à des projets de jardinage communautaire et organise des ateliers pour donner aux individus les connaissances et les compétences nécessaires pour créer leurs propres jardins. Il croit fermement que se connecter avec la nature à travers le jardinage est non seulement thérapeutique mais aussi essentiel pour le bien-être des individus et de l'environnement.Avec son enthousiasme contagieux et son expertise approfondie, Jeremy Cruz est devenu une autorité de confiance dans la communauté du jardinage. Qu'il s'agisse de dépanner une plante malade ou d'offrir l'inspiration pour la conception de jardin parfaite, le blog de Jeremy sert de ressource incontournable pour les conseils horticoles d'un véritable expert en jardinage.