Que se passe-t-il avec ces taches noires sur mes tomates et comment y remédier ?

 Que se passe-t-il avec ces taches noires sur mes tomates et comment y remédier ?

Timothy Walker

Cultiver des tomates à la maison ne va pas sans difficultés, et l'une des plus courantes est l'apparition de taches noires sur les fruits de la tomate.

Qu'est-ce que ces taches noires sur mes tomates ? Qu'est-ce qui les provoque ? Et comment les traiter ?

Les taches noires sur les fruits de la tomate sont généralement causées par la pourriture de l'extrémité de la fleur ou par plusieurs agents pathogènes différents.

Aucune cause n'est réversible à 100 % et aucun traitement n'annulera complètement les dommages déjà causés aux fruits, mais il existe des moyens de limiter la propagation des taches noires et de traiter les causes sous-jacentes.

Si vous êtes confronté à l'apparition de mystérieuses taches noires sur vos tomates, par ailleurs magnifiques, lisez ce qui suit pour savoir comment diagnostiquer vos plantes et prendre les mesures nécessaires pour éviter que cela ne se reproduise.

Quelle est la cause des taches noires sur les tomates ?

La cause la plus probable des taches noires sur les tomates est la suivante pourriture de l'extrémité des fleurs qui est le résultat d'une carence en calcium dans votre plante.

La teneur en calcium de votre sol peut être insuffisante, mais ce problème est plus souvent dû à un arrosage irrégulier qui empêche le plant de tomates d'absorber le calcium.

L'arrosage excessif, l'arrosage insuffisant ou l'alternance fréquente des deux peuvent créer cet effet, de même que la culture de plantes dans des sols acides dont le pH est inférieur à 5,5.

On pense également que l'application excessive d'engrais azotés entrave l'absorption du calcium, en particulier lorsqu'elle est associée à des problèmes d'arrosage ou à un faible pH du sol.

La pourriture de l'extrémité de la fleur est plus susceptible de se produire après un temps très chaud ou sec et sur des fruits mûrissant plus tôt au milieu de l'été, vers juillet et août.

Les maladies bactériennes et fongiques sont également des causes possibles de l'apparition de taches noires sur les tomates, comme celles causées par Chancre alternarien, moucheture bactérienne et anthracnose Ces derniers présentent généralement d'autres symptômes en plus des taches sur les fruits.

1 : Chancre alternarien est causée par un champignon pathogène et affecte principalement la tige et les feuilles des plants de tomates, mais des taches noires peuvent également apparaître sur les fruits.

Cette maladie fongique se propage par l'intermédiaire de spores qui peuvent survivre sur des débris végétaux, dans le sol, ou être transportées par le vent et atterrir sur les plantes.

L'humidité est nécessaire à la propagation de cette maladie. Un temps pluvieux ou des éclaboussures d'eau sur les feuilles après l'irrigation favoriseront sa propagation dans votre jardin.

2 : Tache bactérienne est causée par la bactérie P. syringae Ce pathogène se propage plus efficacement dans des conditions humides, en particulier lorsque le temps est frais, autour de 70℉ (~21℃).

3 : Anthracnose Cette maladie est due à la propagation de spores par les éclaboussures d'eau des fruits infectés vers d'autres fruits, et peut également survivre dans les semences conservées des plantes infectées.

Comment identifier les causes des taches noires ?

Pour traiter l'apparition de taches noires ou de plaques pourries sur vos tomates, il est essentiel de diagnostiquer correctement le problème.

Voir également: Le guide complet de la culture des pois en conteneur

Comme certains de ces problèmes affectent d'autres parties du plant de tomates ou se propagent rapidement à d'autres plantes, il est important d'essayer d'identifier la cause dès que possible en évaluant soigneusement tous les symptômes.

Voici comment procéder pour les quatre causes principales énumérées ci-dessus :

1 : Pourriture de l'extrémité de la fleur

La pourriture de l'extrémité de la fleur apparaît souvent lorsque les fruits ne sont pas encore mûrs et verts, avec de petites taches brunes humides se formant sur la face inférieure des fruits à l'endroit où la fleur était initialement attachée.

Ils se trouvent toujours à cet endroit, jamais sur les côtés ou sur le dessus du fruit, à proximité du pédoncule.

Les branches et les feuilles ne sont généralement pas touchées, mais plusieurs fruits sur la même plante présentent souvent des signes d'infection, car la plante entière est aux prises avec une carence en calcium.

Les taches deviennent plus grandes et plus enfoncées au fur et à mesure que les fruits grandissent et mûrissent, et peuvent finir par recouvrir et endommager toute la partie inférieure du fruit.

2 : Chancre alternarien

Le chancre alternarien, également appelé chancre de la tige de l'alternariose, affecte principalement la tige de votre plant de tomates, ce qui est également le meilleur moyen de le distinguer d'autres maladies.

Le bas de la tige, à quelques centimètres au-dessus de la ligne du sol, devient généralement brun et imbibé d'eau dans un état appelé pourriture du collet, et d'autres lésions brunes striées apparaissent le long de la tige et des branches.

Des taches brun foncé apparaissent sur les feuilles et les fruits de la tomate, et celles qui se trouvent sur les fruits de la tomate présentent des anneaux concentriques à l'intérieur qui semblent distincts de la pourriture de l'extrémité de la fleur.

3 : Tache bactérienne

Les taches noires causées par la tache bactérienne sont très petites, comme de minuscules piqûres d'aiguille, et apparaissent en grappes sur les tomates non mûres ou sur la face inférieure des feuilles.

Elles sont beaucoup plus petites que les taches noires des autres causes de cette liste et beaucoup moins profondes. Elles sont parfois entourées d'un halo vert clair sur les fruits et d'un halo jaune sur les feuilles.

4 : Anthracnose

Les taches d'anthracnose sont d'abord petites, mais elles se développent rapidement pour former de larges plaques aplaties sur les tomates mûres et surmûres, avec un centre noir où se développent les spores.

Ces plaques peuvent également se fissurer et devenir un point d'entrée pour d'autres maladies ou insectes qui accéléreront le processus de pourrissement.

Ces taches peuvent apparaître n'importe où autour des fruits et touchent généralement les fruits les plus bas, qui sont les plus exposés aux éclaboussures du pathogène provenant du sol.

Comment gérer les taches noires

Il n'existe aucun moyen d'inverser le développement des taches noires une fois qu'elles se sont formées, car les tissus morts ou pourris ne peuvent pas être restaurés en tissus sains.

Il est toutefois possible d'arrêter la propagation de ces taches de manière à ce que la majorité des fruits déjà infectés puissent être récupérés et que les fruits non infectés soient protégés.

1 : Comment prévenir la pourriture de l'extrémité des fleurs

Vous pouvez manger les fruits atteints de pourriture de l'extrémité de la fleur, mais consommez-les dès que possible et coupez la partie pourrie.

Bien que l'on puisse penser que l'application d'un engrais calcique résoudra le problème, cela ne fera qu'aggraver les problèmes de surfertilisation, car la plupart des sols contiennent déjà suffisamment de calcium ; ce sont simplement les plantes qui sont incapables de l'absorber.

Pour augmenter le pH dans des conditions très acides, vous pouvez ajouter des particules de chaux ou de craie à votre sol, ou des cendres provenant d'un poêle à bois.

En cueillant les fruits déjà pourris, votre plant de tomates recentrera son énergie sur les autres fruits non affectés et, tant que vous réglez les problèmes d'arrosage ou de pH, les autres fruits ont une chance de ne pas développer cette pourriture.

2 : Comment prévenir le chancre alternarien ?

Les fongicides à base de cuivre ont été cités comme efficaces dans le traitement biologique du chancre alternarien et peuvent être appliqués sur toutes les parties de la plante qui sont infectées, en plus de la taille des branches et des fruits gravement endommagés.

Voir également: La culture hydroponique biologique est-elle possible ? Oui, et voici comment utiliser des nutriments biologiques dans la culture hydroponique.

Dans les cas avancés, il faut arracher la plante et la détruire avant que la maladie ne se propage dans le jardin.

3 : Comment lutter contre les taches bactériennes sur les tomates ?

Récoltez les fruits non affectés pour les faire mûrir à l'intérieur et arrachez le reste du plant de tomates, car la tache bactérienne continuera à se propager pendant le reste de la saison.

Éliminez les plantes et les débris végétaux de manière appropriée afin d'empêcher la maladie de survivre dans votre jardin. Ne mangez pas les fruits qui présentent des taches.

4 : Comment gérer les symptômes de l'anthracnose de la tomate ?

Récoltez les fruits dès qu'ils mûrissent et dès que vous voyez les premiers signes de l'anthracnose. Les fruits qui commencent à peine à être meurtris ou qui présentent des taches creuses peuvent être consommés, il suffit de couper les parties infectées.

Cela empêchera les spores de se propager à d'autres fruits mûrs ou en cours de maturation dans votre champ de tomates, comme c'est souvent le cas pendant la saison des récoltes.

Conseils pour prévenir les taches noires et la pourriture sur les tomates

Pour éviter d'avoir à traiter les taches noires, il y a plusieurs mesures importantes à prendre pour protéger vos plantes contre la pourriture de l'extrémité des fleurs ou les maladies fongiques et bactériennes.

Les plantes en bonne santé sont généralement moins vulnérables aux infections. En plus de ces mesures préventives, assurez-vous de suivre toutes les autres directives de soin des plantes pour les garder heureuses et en bonne santé.

Arroser les plantes au niveau des racines et de façon constante

Toutes les causes de taches noires de cette liste sont liées à des problèmes d'arrosage.

La pourriture de l'extrémité de la fleur est le plus souvent déclenchée par des irrégularités d'arrosage qui empêchent le plant de tomate d'absorber le calcium, et toutes les autres maladies se propagent et contaminent les plantes plus efficacement dans des conditions humides, lorsque l'eau reste sur les feuilles des plantes.

Évitez les systèmes d'irrigation en hauteur, comme les arroseurs, et optez pour un arrosage au niveau du sol à l'aide de tuyaux d'arrosage ou d'un système d'irrigation goutte à goutte.

La régularité est essentielle, et les plants de tomates ont besoin d'environ un centimètre d'humidité par semaine. Il faut donc arroser abondamment une ou deux fois par semaine, mais ajuster en fonction des périodes de pluie ou de sécheresse.

Pailler la surface du sol avec de la paille

Les paillis conservent l'humidité du sol et agissent également comme une barrière physique entre la surface du sol et les branches inférieures ou les fruits de tomates qui pendent et qui sont susceptibles d'être infectés par des maladies.

Veillez à ce que le paillis ne touche pas la tige principale de votre plante, car le matériau humide peut la faire pourrir en cas de contact permanent.

La paille est un bon paillis pour les plants de tomates, car sa couleur claire n'entraîne pas un réchauffement ou un dessèchement rapide du sol.

Ne pas surfertiliser

La pourriture de l'extrémité des fleurs est généralement causée par une surfertilisation de vos plants de tomates avec des engrais à base d'azote, qui affectent la capacité des plantes à absorber le calcium.

Cependant, vous ne devez pas non plus inonder vos plantes d'engrais calcique pour prévenir la pourriture apicale, car la plupart des sols en contiennent suffisamment et ce sont d'autres facteurs qui bloquent l'accès de la plante à cet engrais.

Dans certains cas, la teneur en calcium du sol peut être insuffisante, mais il faut toujours analyser le sol avant d'ajouter un engrais calcique pour confirmer que c'est bien le cas.

Éviter de déranger les racines après la plantation

Les racines permettent à votre plant de tomates d'absorber l'eau et les nutriments du sol, et les endommager peut provoquer un stress ou empêcher la plante d'absorber l'humidité, ce qui entraînerait une pourriture de l'extrémité de la fleur.

Installez des treillis avant ou en même temps que la plantation ou la transplantation pour éviter d'arracher les racines déjà établies, et éloignez les animaux fouisseurs de votre jardin à l'aide de dissuasifs olfactifs comme le vinaigre de cidre de pomme.

Récolter les fruits à maturité

L'anthracnose n'affecte généralement les fruits qu'une fois qu'ils ont atteint leur maturité ou qu'ils sont trop mûrs, de sorte que la récolte rapide des fruits une fois que leur couleur s'estompe peut réduire la probabilité qu'ils développent de grandes taches pourries ou meurtries.

Plus les fruits mûrs restent longtemps sur la vigne, plus ils sont susceptibles d'être envahis par des parasites, d'autres maladies ou d'être mangés par des animaux, et c'est donc généralement une bonne pratique.

Si de fortes pluies sont prévues et que les fruits sont presque mûrs mais pas encore tout à fait, récoltez-les à l'avance et laissez-les mûrir à l'intérieur pour éviter qu'ils ne se fendent ou que les agents pathogènes ne se répandent dans l'humidité.

Acheter des cultivars résistants lorsque c'est possible

Vous pouvez acheter des variétés de tomates résistantes au chancre alternarien et à l'anthracnose pour vous épargner le stress de perdre vos fruits de tomates, par ailleurs sains, plus tard dans la saison.

Comme la pourriture de l'extrémité de la fleur n'est pas une maladie mais le résultat d'une carence, il n'existe pas de cultivars totalement résistants, mais certains ont une tolérance plus élevée aux symptômes, comme 'Mountain Delight' ou 'Mountain Spring'. 'Chef's Choice Orange' est une excellente tomate avec une bonne résistance à l'anthracnose, et 'Juliet', 'Ace 55', et 'Golden Jubilee' sont résistantes au chancre alternarien.

Palisser les plantes et tailler les branches inférieures des tomates

L'anthracnose et le chancre alternarien peuvent tous deux éclabousser les fruits et les branches de vos tomates à partir du sol lors d'une tempête de pluie, c'est pourquoi le fait de garder vos plantes hors du sol et d'enlever toutes les branches inférieures inutiles peut limiter les risques d'infection.

Le palissage des plantes est une bonne pratique en général, car il augmente la circulation de l'air et réduit l'humidité locale autour de la plante en permettant au soleil et au vent de sécher rapidement les feuilles humides.

Timothy Walker

Jeremy Cruz est un jardinier passionné, un horticulteur et un passionné de la nature originaire de la campagne pittoresque. Avec un sens aigu du détail et une profonde passion pour les plantes, Jeremy s'est lancé dans un voyage de toute une vie pour explorer le monde du jardinage et partager ses connaissances avec les autres via son blog, Gardening Guide And Horticulture Advice By Experts.La fascination de Jeremy pour le jardinage a commencé pendant son enfance, alors qu'il passait d'innombrables heures aux côtés de ses parents à s'occuper du jardin familial. Cette éducation a non seulement favorisé l'amour de la vie végétale, mais a également inculqué une solide éthique de travail et un engagement envers les pratiques de jardinage biologique et durable.Après avoir obtenu un diplôme en horticulture d'une université renommée, Jeremy a perfectionné ses compétences en travaillant dans divers jardins botaniques et pépinières prestigieux. Son expérience pratique, associée à sa curiosité insatiable, lui a permis de plonger profondément dans les subtilités des différentes espèces végétales, de la conception des jardins et des techniques de culture.Animé par le désir d'éduquer et d'inspirer d'autres passionnés de jardinage, Jeremy a décidé de partager son expertise sur son blog. Il couvre méticuleusement un large éventail de sujets, y compris la sélection des plantes, la préparation du sol, la lutte antiparasitaire et les conseils de jardinage saisonniers. Son style d'écriture est engageant et accessible, rendant les concepts complexes facilement assimilables pour les jardiniers novices et expérimentés.Au-delà de sonblog, Jeremy participe activement à des projets de jardinage communautaire et organise des ateliers pour donner aux individus les connaissances et les compétences nécessaires pour créer leurs propres jardins. Il croit fermement que se connecter avec la nature à travers le jardinage est non seulement thérapeutique mais aussi essentiel pour le bien-être des individus et de l'environnement.Avec son enthousiasme contagieux et son expertise approfondie, Jeremy Cruz est devenu une autorité de confiance dans la communauté du jardinage. Qu'il s'agisse de dépanner une plante malade ou d'offrir l'inspiration pour la conception de jardin parfaite, le blog de Jeremy sert de ressource incontournable pour les conseils horticoles d'un véritable expert en jardinage.