Créer un pH de sol parfait pour les tomates acidophiles

 Créer un pH de sol parfait pour les tomates acidophiles

Timothy Walker

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi vos tomates sont parfois florissantes et parfois moins ? Le pH de votre sol pourrait en être la cause. Les tomates sont des plantes qui aiment l'acide, et une bonne acidité du sol aura un impact considérable sur les performances de vos plants de tomates.

Les tomates poussent mieux dans des sols dont le pH est compris entre 6,0 et 6,8. Si le pH de votre sol est trop élevé, essayez d'ajouter de la tourbe de sphaigne, du soufre ou des engrais chélatés pour rendre le sol plus acide.

Pour augmenter le pH du sol, essayez d'ajouter du calcaire, des cendres de bois et évitez les aiguilles de pin fraîches. L'ajout de compost aidera à équilibrer le pH de votre sol, que votre jardin soit trop acide ou trop alcalin.

Poursuivez votre lecture pour découvrir pourquoi les tomates ont besoin d'un sol acide, comment tester le pH de votre sol de jardin et comment ajuster le pH de votre sol pour créer les conditions de croissance parfaites pour vos tomates.

Les tomates sont-elles des plantes acidophiles ?

La composition chimique de votre sol est très importante pour la culture des tomates, et elle est mesurée par les niveaux de pH de votre sol.

Le niveau de pH de votre sol vous indique s'il est acide ou alcalin. Il est mesuré sur une échelle de 0 à 14, les chiffres les plus bas étant acides, les plus élevés alcalins et 7 étant neutres.

Les tomates sont des plantes qui aiment l'acidité, ce qui signifie qu'elles poussent mieux dans des sols dont le pH est inférieur à 7,0.

Le pH idéal du sol pour les tomates

Même si les tomates préfèrent un sol acide, il ne faut pas qu'il soit trop acide. Les tomates poussent mieux avec un pH compris entre 6,0 et 6,8. Cependant, elles peuvent descendre à 5,5 et atteindre 7,5 tout en continuant à pousser et à porter des fruits.

Voir également: Quand et comment récolter ses propres graines de tournesol ?

Pourquoi les tomates ont-elles besoin d'un sol acide ?

Lorsque le pH est trop élevé ou trop bas, certains éléments nutritifs ne sont pas solubles et ne peuvent pas être utilisés par les plantes.

Voir également: 11 Meilleures fleurs à planter dans votre potager pour que vos cultures soient saines et sans parasites

Dans le cas des tomates, le fer est un minéral important à prendre en compte car les tomates ont un besoin élevé en fer. Lorsque l'acidité du sol se situe dans la fourchette idéale entre 6,0 et 6,8, le fer est facilement disponible pour la plante.

Toutefois, si le pH se situe entre 4,0 et 5,7, le fer encore présent n'est plus soluble et ne peut pas être absorbé par le plant de tomates. Par ailleurs, si le pH dépasse 6,5, le fer est encore présent, mais il s'est fixé dans le sol et vos tomates risquent de souffrir d'une carence en fer.

Lorsque le pH du sol se situe entre 4,0 et 6,0, les éléments tels que l'azote, le potassium, le phosphore, le soufre, le calcium et le magnésium deviennent moins disponibles.

L'absorption réduite des minéraux peut entraîner un retard de croissance, une mauvaise fructification et des maladies qui réduiront considérablement votre récolte ou tueront vos plants de tomates.

Pourquoi est-il important de tester le pH de mon sol ?

Il existe de nombreuses raisons de tester le pH de votre sol. Par exemple, une carence en fer présente des symptômes similaires à ceux d'une carence en manganèse, ainsi qu'une exposition aux herbicides. Par conséquent, sans une analyse de sol appropriée, il est difficile de savoir quel est le problème auquel vous êtes confronté.

L'analyse du pH de votre sol vous évitera bien des conjectures et vous permettra d'offrir à vos plantes les meilleures conditions de sol et de cultiver les tomates les plus saines.

Comment tester l'acidité de votre sol

Vous pouvez envoyer un échantillon de votre sol à un laboratoire, acheter un kit pour tester votre sol ou tester votre propre sol à l'aide de méthodes simples et éprouvées.

1 : Envoyer un échantillon de sol à un laboratoire

L'envoi d'un échantillon de votre sol à un laboratoire pour le faire analyser est de loin le moyen le plus précis et le plus complet d'analyser votre sol, mais c'est aussi de loin le plus coûteux.

Un laboratoire sera en mesure d'effectuer des tests plus poussés que le simple pH (comme la composition en éléments nutritifs, la présence éventuelle de toxines) ; cela vaut donc la peine de procéder à cette analyse si vous souhaitez obtenir une analyse complète de votre sol.

Pour trouver un laboratoire qui effectue des analyses de sol, contactez votre bureau local de vulgarisation agricole, votre jardinerie ou votre entreprise d'aménagement paysager.

2 : Acheter un kit d'analyse du sol

Il existe de nombreux kits d'analyse du pH du sol disponibles sur le marché pour un prix raisonnable (moins de 30 $) et ils peuvent être très précis.

Vous pouvez vous procurer des lecteurs numériques munis d'une petite sonde que vous plantez dans le sol, ou des kits contenant des tubes à essai et de petites capsules pour tester le pH et d'autres éléments nutritifs dont votre sol pourrait manquer.

3 : Méthodes d'analyse du sol

Si vous êtes bricoleur, voici deux "tests de terrain" traditionnels pour vérifier les niveaux de pH de votre sol, utilisés par les agriculteurs et les jardiniers depuis de nombreuses années.

Méthode n° 1. Cette première méthode utilise du papier tournesol (également appelé bandelettes de test de pH). Vous vous souvenez peut-être de ces bandelettes lors de vos cours de sciences au lycée. Prenez une poignée de terre de votre jardin et humidifiez-la avec de l'eau de pluie jusqu'à ce que vous puissiez la mettre en boule.

Coupez la boule en deux et pressez un morceau de papier tournesol entre les deux moitiés. Attendez quelques minutes et vérifiez la couleur du papier. Le papier changera de couleur en fonction de l'acidité du sol. Le bleu indique une alcalinité et le rouge une acidité.

Méthode n°2 : Si vous avez une bouteille d'ammoniaque sous l'évier de votre salle de bain, vous pouvez l'utiliser pour vérifier le pH de votre sol. Mélangez une cuillère à soupe de votre sol dans un verre d'eau.

Ajoutez quelques gouttes d'ammoniaque et mélangez le tout. Attendez deux heures et vérifiez la concoction. Si l'eau est claire, le sol est alcalin, mais si l'eau est foncée, il est acide.

Comment rendre un sol plus acide (abaisser le pH)

Si votre sol est trop alcalin (avec un pH supérieur à 7,0), il existe de nombreuses façons de le rendre naturellement plus acide pour que vos tomates acidophiles prospèrent. Voici quelques méthodes pour abaisser le pH de votre sol :

1 : Compost

Non seulement le compost nourrit votre sol et vos plantes en ajoutant de l'humus et des nutriments précieux, mais il stabilise également le pH de votre sol.

Cela signifie qu'il va tout équilibrer en abaissant le pH trop élevé et en abaissant le pH trop bas. Ajoutez beaucoup de compost ou de fumier bien décomposé à votre jardin chaque année et vos plantes vous en remercieront.

2 : Tourbe de sphaigne

La mousse de tourbe est un amendement à action lente qui ajoute de la matière organique et améliore la rétention d'eau et l'aération du sol.

La mousse de tourbe a généralement un pH de 3,0 à 4,5. Avant la plantation, ajoutez 5 cm à 8 cm de mousse de tourbe et incorporez-la dans les 30 cm supérieurs du sol.

La mousse de tourbe ne doit pas être ajoutée comme engrais de surface, car elle s'envole lorsqu'elle est sèche ou durcit lorsqu'il pleut.

3 : Soufre

Le soufre est un acidifiant du sol très courant et à action rapide. Les amendements au soufre sont faciles à obtenir dans les jardineries (si vos plants de tomates ont besoin de soufre mais que votre pH est déjà équilibré, envisagez d'utiliser des sels d'Epsom).

Lorsque vous appliquez du soufre dans votre jardin, suivez les instructions du fabricant car un excès de soufre peut créer des accumulations de sel qui peuvent tuer les plantes.

4 : Engrais chélatés

Les engrais chélatés sont souvent utilisés pour aider les tomates à pousser dans des sols extrêmement alcalins, car ils apportent du fer qui est autrement retenu dans le sol. Cependant, les engrais chélatés ne doivent pas être utilisés pour cultiver des aliments et doivent être évités pour plusieurs raisons.

Tout d'abord, les engrais chélatés ne règlent pas le problème de l'alcalinité, mais constituent une solution de fortune. Ensuite, la plupart des engrais chélatés contiennent de l'EDTA, un produit chimique nocif qui n'a rien à faire dans notre sol ou dans la chaîne alimentaire.

Troisièmement, un autre agent chélateur courant est le glyphosate, qui est un agent cancérigène connu et qui pose de nombreux autres problèmes de santé graves.

Comment rendre le sol moins acide (augmenter le Ph)

Parfois, votre sol est trop acide, même pour les tomates. Un sol acide contient une surabondance d'hydrogène qui déloge les autres éléments nutritifs à la surface des particules du sol.

Ces nutriments sont alors indisponibles pour la plante ou sont emportés par l'eau de pluie (je ne suis pas un scientifique, je m'excuse donc pour la dénaturation de ce processus chimique complexe).

Si le pH de votre sol est inférieur à 5,5, voici quelques moyens d'augmenter le pH de votre sol pour qu'il corresponde à la fourchette idéale pour vos plants de tomates.

1 : Compost

Comme nous l'avons mentionné plus haut, le compost stabilise le pH de votre sol et constitue le moyen le plus naturel de le nourrir et de l'améliorer.

Il s'agit d'un amendement du sol si important qu'il mérite d'être mentionné à nouveau. Ajoutez autant de compost ou de fumier bien décomposé à votre sol que vous le pouvez.

2 : Calcaire (Calcium)

La façon la plus courante de rendre le sol moins acide ou d'en augmenter l'alcalinité est d'ajouter du calcium sous forme de calcaire. Le calcaire se lie à l'hydrogène du sol acide, créant du bicarbonate de calcium qui est soluble dans l'eau et est naturellement éliminé du sol par lessivage.

Le calcium présente également d'autres avantages pour vos tomates, comme la prévention de la pourriture de l'extrémité de la fleur. Cependant, il se peut que vous ayez besoin d'ajouter du calcium à votre sol sans vouloir en modifier l'acidité. Dans ce cas, utilisez du nitrate de calcium ou du gypse pour augmenter la teneur en calcium sans affecter le pH de votre sol.

La quantité de chaux à ajouter dépend du pH actuel de votre sol et du type de sol que vous avez. La plupart des paquets de chaux sont accompagnés de taux d'application, il faut donc suivre les instructions du fabricant.

3 : Cendres de bois

Les cendres de bois sont un moyen naturel d'amender un sol acide car elles contiennent du carbonate de calcium. Si vous disposez d'une cheminée ou d'un tonneau de combustion, les cendres de bois sont également une méthode très durable pour modifier votre sol.

Elles contiennent également du potassium, du phosphore et des oligo-éléments, tous très bénéfiques pour les tomates. N'abusez cependant pas des applications de cendres de bois, car elles peuvent rendre le sol inhospitalier : appliquez-les à raison de 10 kg par 100 mètres carrés tous les deux ans.

4 : Enlever les aiguilles de pin

De nombreux éléments nouveaux suggèrent que les aiguilles de pin n'affectent pas sensiblement le pH du sol autour d'un arbre. En fait, les aiguilles de pin séchées ou compostées sont souvent utilisées comme paillis avec beaucoup de succès.

Cela dit, les aiguilles de pin fraîches qui viennent de tomber d'un arbre sont très acides (3,2 à 3,8) et peuvent donc acidifier le sol, mais pas de manière significative.

Si votre sol est très acide et que vous essayez de le neutraliser, il est probablement préférable d'éviter les aiguilles de pin fraîches et vertes.

Conclusion

La culture des tomates peut être délicate, et la gestion du pH de votre sol est un excellent moyen d'assurer des conditions de croissance idéales pour ces produits de base du jardin.

L'ajout de compost présente de tels avantages universels pour votre jardin qu'il vaut la peine de le mentionner à nouveau, mais j'espère que cet article vous a donné quelques autres idées qui vous aideront à amender votre jardin pour faire pousser les tomates les plus saines et les plus savoureuses possible.

Timothy Walker

Jeremy Cruz est un jardinier passionné, un horticulteur et un passionné de la nature originaire de la campagne pittoresque. Avec un sens aigu du détail et une profonde passion pour les plantes, Jeremy s'est lancé dans un voyage de toute une vie pour explorer le monde du jardinage et partager ses connaissances avec les autres via son blog, Gardening Guide And Horticulture Advice By Experts.La fascination de Jeremy pour le jardinage a commencé pendant son enfance, alors qu'il passait d'innombrables heures aux côtés de ses parents à s'occuper du jardin familial. Cette éducation a non seulement favorisé l'amour de la vie végétale, mais a également inculqué une solide éthique de travail et un engagement envers les pratiques de jardinage biologique et durable.Après avoir obtenu un diplôme en horticulture d'une université renommée, Jeremy a perfectionné ses compétences en travaillant dans divers jardins botaniques et pépinières prestigieux. Son expérience pratique, associée à sa curiosité insatiable, lui a permis de plonger profondément dans les subtilités des différentes espèces végétales, de la conception des jardins et des techniques de culture.Animé par le désir d'éduquer et d'inspirer d'autres passionnés de jardinage, Jeremy a décidé de partager son expertise sur son blog. Il couvre méticuleusement un large éventail de sujets, y compris la sélection des plantes, la préparation du sol, la lutte antiparasitaire et les conseils de jardinage saisonniers. Son style d'écriture est engageant et accessible, rendant les concepts complexes facilement assimilables pour les jardiniers novices et expérimentés.Au-delà de sonblog, Jeremy participe activement à des projets de jardinage communautaire et organise des ateliers pour donner aux individus les connaissances et les compétences nécessaires pour créer leurs propres jardins. Il croit fermement que se connecter avec la nature à travers le jardinage est non seulement thérapeutique mais aussi essentiel pour le bien-être des individus et de l'environnement.Avec son enthousiasme contagieux et son expertise approfondie, Jeremy Cruz est devenu une autorité de confiance dans la communauté du jardinage. Qu'il s'agisse de dépanner une plante malade ou d'offrir l'inspiration pour la conception de jardin parfaite, le blog de Jeremy sert de ressource incontournable pour les conseils horticoles d'un véritable expert en jardinage.