10 meilleurs fruits et baies pour les pots et 5 conseils pour les cultiver en pots

 10 meilleurs fruits et baies pour les pots et 5 conseils pour les cultiver en pots

Timothy Walker

Bien qu'ils soient généralement associés au plein air et aux grands vergers, tout le monde peut (et devrait !) profiter des avantages des fruits frais cultivés à la maison en cultivant des variétés naines d'arbres fruitiers dans des pots ou des conteneurs.

Si la plupart des variétés d'arbres fruitiers de taille normale sont difficiles à cultiver en pots, il est souvent possible de cultiver des variétés naines ou semi-naines ou certaines sortes de baies dans de petits conteneurs avec des résultats acceptables. Pour les jardiniers disposant d'un espace limité, la culture de baies en conteneurs sur un balcon, un porche ou un patio, offre une récolte rapide et un meilleur retour sur investissement que la culture en pleine terre.

Tant que vous tenez compte de certains facteurs et considérations importants tels que la taille du pot, les besoins en lumière, vous pouvez éviter de vous rendre à l'épicerie en août et cueillir une pêche mûrie au soleil ; avec une bonne exposition au soleil, les arbres fruitiers en pot peuvent être cultivés à peu près partout où vous le souhaitez !

Pour vous aider à cultiver votre petit jardin fruitier, cet article présente les 10 principaux fruits et baies à cultiver en pot, avec plusieurs de nos cultivars préférés pour chacun d'entre eux, qui peuvent être cultivés avec succès dans des conteneurs, ainsi que nos meilleurs conseils pour tirer le meilleur parti de votre jardin fruitier en conteneur.

Pourquoi cultiver des fruits et des baies en pots ?

Si vous disposez d'un espace extérieur limité, d'un sol pauvre ou d'un manque de soleil, un jardin de baies et de fruits en conteneur peut être la solution idéale pour vous.

1 : Mobilité

La culture en pot peut s'avérer avantageuse pour un certain nombre de raisons, et est particulièrement idéale pour ceux qui disposent d'un espace limité.

Il permet de déplacer le pot en fonction des endroits ensoleillés ou ombragés de votre propriété (même si vous aurez besoin d'une main pour le soulever !).

Les pots permettent également de s'adapter aux changements climatiques. Ainsi, si l'hiver arrive tôt une année, vous pouvez déplacer votre pot à l'intérieur et ne pas vous inquiéter de la mort de vos jeunes arbres en cas de coup de froid.

2 : Contrôle du sol

Un autre avantage est que si une variété de fruit ou de baie que vous voulez cultiver nécessite des conditions de sol spécifiques, vous pouvez micro-gérer le sol dans votre pot pour vous assurer que votre plante a tout ce dont elle a besoin pour réussir et qu'elle ne trouverait pas dans le sol.

3 : Récolte facile

Enfin, et c'est peut-être la qualité la plus avantageuse des arbres en pot, la facilité de récolte. Si vous avez déjà cultivé ou cueilli des fruits sur un arbre fruitier de taille normale, vous savez que ce n'est pas une mince affaire !

Les échelles, la taille des branches hautes et sauvages, les fruits tombés qui attirent les parasites sont autant de défis auxquels il n'est pas nécessaire de faire face lorsque l'on cultive des arbres plus petits en pots - et l'on obtient les mêmes fruits délicieux !

Limites de la culture d'arbres fruitiers en conteneurs

S'il est indéniable qu'il est avantageux de cultiver son propre petit jardin fruitier dans un conteneur si l'on dispose d'un espace réduit ou inexistant en plein soleil, il convient également de tenir compte de certaines limites lorsque l'on cultive des arbres fruitiers en pot dans un petit espace de jardin.

1 : Moins de choix de variétés

À moins d'avoir le plus grand pot du monde, vous ne pouvez pas faire pousser un arbre fruitier de taille normale dans un conteneur.

Il s'agira d'une variété naine ou semi-naine, dont la taille variera en fonction de la variété que vous cultivez, mais qui peut aller de 1,5 m à plus de 1,5 m.

Un arbre fruitier nain produira en moyenne moins de fruits qu'une variété de taille normale plantée en pleine terre, bien qu'il commence généralement à produire des fruits plus tôt, quelques années seulement après la plantation (Michaels, 2019).

2 : Des arbres plus vulnérables

Il aura également des racines beaucoup moins profondes, ce qui signifie que l'arbre est moins tolérant à la sécheresse et qu'il doit être arrosé et surveillé fréquemment en cas de sol sec.

Une fois que l'arbre commence à fructifier, les fruits de grande taille sur le petit arbre peuvent l'arracher de ses racines et le faire basculer.

Pour éviter cela, il est important de tuteurer les arbres fruitiers et de s'assurer que les pots sont bien fixés. Si cela vous semble être un compromis raisonnable pour des fruits et des baies frais, lisez la suite !

L'importance de choisir le bon porte-greffe

Les arbres et arbustes fruitiers nains sont de jeunes plantes qui ont été greffées (c'est-à-dire attachées) sur un porte-greffe nain. Lorsque vous achetez des arbres fruitiers pour vos pots, vous devez vous assurer que votre jeune arbre a un porte-greffe nain ou semi-nain (Campion, 2021).

Qu'est-ce qu'un porte-greffe et comment le choisir pour un arbre fruitier ?

Un porte-greffe est essentiellement une tige dont le système racinaire est développé et qui est presque toujours enfouie sous terre ou sous le sol d'un pot.

Pratiquement tous les arbres fruitiers que vous pouvez acheter sont en réalité composés d'au moins deux variétés distinctes, la variété du porte-greffe et la variété fruitière attachée ou greffée sur le porte-greffe, que l'on appelle le scion.

La partie fructifère détermine, comme vous l'avez peut-être deviné, le type de fruit que l'arbre produit et que vous achetez ensuite à l'épicerie. Par exemple, les pommes Pink Lady ou McIntosh sont produites par un scion spécifique qui est attaché à un porte-greffe différent.

Pourquoi est-ce important ?

Le porte-greffe détermine généralement les caractéristiques physiques et chimiques de l'arbre : la hauteur et la largeur qu'il atteindra, le type de sol dans lequel il doit être cultivé, les parasites ou les maladies auxquels il est résistant et le type de température qu'il peut supporter.

Il est très important d'en tenir compte lors de l'achat de jeunes plants auprès d'obtenteurs d'arbres fruitiers, car les différents porte-greffes sont associés à des étiquettes ou des codes différents.

Par conséquent, si vous achetez un arbre fruitier nain pour le cultiver en pot, assurez-vous auprès du vendeur que le porte-greffe est véritablement d'une variété naine avant de l'acheter.

Un peu plus bas, vous trouverez une liste de recommandations pour différentes variétés naines qui conviennent bien en pot.

5 conseils pour cultiver des fruits en conteneur

Outre l'importance du choix d'une bonne variété naine, il y a quelques autres considérations clés à prendre en compte lors de la culture d'un arbre ou d'un arbuste fruitier en conteneur.

1 : Choisir A Grands conteneurs profonds Avec drainage

Pour les fruits en pot, la taille du récipient doit être au moins deux fois plus large et deux fois plus profonde que la motte de racines dans laquelle vous les plantez (remarque : cela ne s'applique pas aux baies).

La plupart des arbres fruitiers doivent être rempotés tous les deux ans, mais ils doivent au départ disposer de beaucoup d'espace pour réussir, ainsi que d'un ou plusieurs trous de drainage de bonne taille.

Le plastique bon marché risque de ne pas pouvoir supporter le poids et les exigences d'un petit arbre, et certains pots peuvent même libérer des produits chimiques nocifs dans le sol au fil du temps.

Les pots en céramique et en terre cuite sont des options stables et esthétiques, mais ils peuvent se fissurer s'ils sont laissés à l'extérieur en hiver. Il faut également garder à l'esprit que les pots en terre cuite sont poreux et que la terre peut se dessécher plus rapidement.

2 : Fertiliser vos arbres fruitiers en pot avec du compost

En raison de la quantité limitée de terre dans un pot, et parce que les jeunes arbres se gavent de nutriments, il faut ajouter de temps en temps de l'engrais pour s'assurer que la plante a suffisamment de nourriture.

Le compost de cuisine est un excellent moyen de fertiliser vos plantes de manière durable et sans produits chimiques synthétiques.

Veillez à ne pas en faire trop, une fois par mois est probablement plus qu'assez fréquent pour amender votre sol avec du compost.

3 : L'arrosage est l'élément le plus important à surveiller

Comme nous l'avons déjà mentionné, les arbres en pot sont plus susceptibles d'être affectés par la sécheresse, ce dont il faut se méfier, en particulier dans les climats chauds.

L'irrigation goutte à goutte ou une vessie d'irrigation est un bon moyen de s'assurer que votre plante reçoit régulièrement suffisamment d'eau, bien qu'il faille vérifier de temps en temps et ajuster le goutte à goutte si nécessaire - un sol détrempé n'est pas une bonne chose !

Un bon indicateur consiste à enfoncer un doigt jusqu'à la deuxième articulation, et si c'est toujours sec à cette profondeur, il faut arroser.

Voir également: 19 meilleures variétés de gombos à cultiver dans votre jardin ou en conteneur

4 : Élaguer pour obtenir la taille souhaitée

Enfin, il convient de surveiller la taille, car même les variétés d'arbres fruitiers nains, et en particulier les variétés semi-naines, peuvent devenir incontrôlables.

La meilleure façon de maintenir un arbre fruitier à la taille souhaitée est de le tailler régulièrement, de préférence en hiver, lorsque les arbres sont en dormance et qu'ils seront moins choqués par la suppression de leurs branches et pourront se rétablir plus rapidement.

5 : Choisir une variété de fruits autogames croisés

Le mode de pollinisation de la variété d'arbre que vous avez choisie est très important car il détermine si vous obtiendrez ou non des fruits !

La pollinisation a lieu lors de la floraison des arbres et consiste à transférer le pollen de la partie mâle de la fleur (les anthères) à la partie femelle de la fleur (le stigmate). Une fois que la fleur a été pollinisée, elle donne naissance à son fruit.

La plupart des arbres fruitiers doivent être pollinisés par une autre variété de la plante pour donner des fruits (pollinisation croisée), et ce afin de garantir la diversité génétique.

Cependant, il existe un certain nombre de variétés qui s'autopollinisent et qui permettent à la même plante de polliniser ses propres fleurs.

Si vous disposez d'un espace très restreint et n'avez de place que pour un seul type d'arbre fruitier, veillez à acheter une variété autogame pour que vos arbres produisent des fruits.

Si vous disposez de plus d'espace, installez quelques variétés différentes dans des pots différents et elles se polliniseront mutuellement avec l'aide des abeilles et du vent ! N'oubliez pas que les fruits des arbres à pollinisation croisée sont souvent plus gros que ceux des arbres à pollinisation spontanée.

10 Les meilleurs fruits et baies A cultiver en pots et en conteneurs

Ce qui pousse le mieux dans votre espace varie en fonction du climat où vous vivez, alors assurez-vous auprès de votre vendeur que la variété que vous avez choisie est adaptée à votre région.

Voici 10 des meilleurs fruits et baies que vous pouvez cultiver dans des conteneurs sur votre terrasse, votre porche ou votre balcon avec une bonne exposition au soleil.

1 : Pommes

Peut-être l'un des arbres les plus populaires à cultiver en pot en raison du nombre de variétés naines disponibles, les pommiers se plaisent dans un endroit ensoleillé du jardin. Utilisez un grand pot d'au moins 50 cm de large. Braeburn est une variété autogame, et certains porte-greffes nains réputés sont M26, M27, M9 et G65.

Pensez à amender le sol avec des algues liquides tout au long de l'été, qui constituent un excellent engrais organique riche en azote.

2 : Cerises (aigre-douce)

Les cerises sont aussi célèbres pour leurs magnifiques fleurs printanières que pour leurs fruits délicieux. Les cerises douces se plaisent dans les endroits ensoleillés et les cerises acides peuvent tolérer les endroits plus ombragés.

Les cerises douces sont excellentes à manger et les cerises acides sont excellentes pour faire de la confiture. Assurez-vous de les planter dans des pots d'au moins 60 cm de large, et elles ont tendance à avoir des racines peu profondes, alors arrosez-les fréquemment ! Pour les cerises douces, essayez Gisela 5, et Colt pour les cerises acides.

3 : Figs

Source : garden.eco

Les figues se portent très bien en pot car elles produisent très bien dans des conditions de croissance restreintes. Si vous vivez dans un climat plus frais, il peut être judicieux de les rentrer pendant l'hiver.

Les figues étant originaires de la Méditerranée, leur culture en pot avec du gravier ou des cailloux peut simuler l'environnement rocheux auquel elles sont habituées et où les racines sont limitées. La variété White Marseilles est une bonne variété à cultiver en pot.

4 : Poires

Parmi les variétés autogames, citons la poire Colette Everbearing et la poire Conférence, et le Quince C est un porte-greffe nain très apprécié.

Remplissez le fond du pot avec du gravier pour le drainage et placez-le dans un endroit qui reçoit au moins six heures de soleil par jour pour des conditions idéales.

5 : Prunes

Les pruniers se portent bien en pot, mais leurs fleurs sont très sensibles aux températures fraîches du printemps, il faut donc veiller à les couvrir d'un voile pour les protéger une fois qu'ils sont sortis. Lors de la floraison et de la fructification, ajoutez fréquemment du compost au sol pour favoriser la croissance.

Ruby Blood ou Satsuma sont de bonnes variétés naines, mais si vous n'avez de la place que pour une seule, optez pour la prune naine Santa Rosa qui est autofertile.

6 : Pêches et nectarines

Les pêches et les nectarines sont des fruits légèrement différents mais qui nécessitent les mêmes conditions de culture. Elles adorent le soleil ! Trouvez un endroit bien ensoleillé pendant l'été et veillez à les rentrer pendant l'hiver.

Les variétés Terrace Amber et Terrace Ruby sont des variétés naines qui conviennent parfaitement aux pots, mais il faut se préparer à ce que les fruits qu'elles produisent soient plus petits.

7 : Fraises

Les fraises sont généralement cultivées dans des conteneurs en raison de leur système racinaire peu profond et de leur drôle de façon de se cloner en produisant des "stolons" qui développent leurs propres racines et deviennent une plante indépendante.

Les pots de fraises sont conçus autour des stolons et comportent plusieurs étages pour qu'ils puissent grimper, mais vous pouvez utiliser n'importe quel récipient d'au moins 10 cm de profondeur. Les variétés Tribute et Seascape sont des variétés qui produisent tout au long de la saison.

8 : Framboises

Généralement plantés sous forme de tiges provenant d'une autre plante, les framboisiers peuvent très bien être plantés dans des pots, à condition qu'il s'agisse d'une variété moins touffue.

Raspberry Shortcake est une variété naine, autogame, compacte et qui ne produit même pas d'épines ! Vous devrez tout de même leur donner un bon pot large d'au moins 75 cm, afin que les nouvelles cannes aient de l'espace pour pousser.

9 : Groseilles à maquereau

Les groseilles à maquereau sont des baies très appréciées en raison de leur nature facile à cultiver. Elles se plaisent bien en pot et prospèrent au soleil, mais peuvent supporter une ombre modérée. Pixwell et Invicta nécessitent très peu de soins et sont toutes deux des variétés autogames. Elles sont délicieuses dans une tarte ou une confiture faite maison !

10 : Myrtilles

Les myrtilles sont idéales pour les pots car elles sont un peu difficiles en ce qui concerne les conditions du sol, que nous pouvons facilement contrôler dans un conteneur.

Elles aiment les sols acides, il faut donc en tenir compte lors de l'achat (sans tourbe), et un bon moyen de favoriser la croissance est de verser du marc de café usagé autour de la base de la plante, pas plus d'une fois toutes les deux semaines. Duke et Ozark Blue sont de bonnes variétés de petite taille pour les pots.

Voir également: Variétés de dahlias - comprendre les différents types de classification et de formation des fleurs de dahlias

Comment protéger les arbres fruitiers en conteneur pendant l'hiver ?

Cela dépend beaucoup de l'endroit où vous vivez et du degré de froid, mais voici quelques options à envisager. Voici quatre façons simples de protéger vos arbres fruitiers en conteneur contre les dommages causés par l'hiver.

  • Déplacer les arbres en conteneur sous abri - Si vous vivez dans une région où l'arbre fruitier ou le buisson peut être cultivé à l'extérieur, vous pouvez éventuellement laisser votre pot à l'extérieur dans un endroit abrité contre la maison. Les murs en briques sont idéaux car ils retiennent une partie de la chaleur de votre maison qui aide le plan à sortir un peu pendant l'hiver. Ne faites pas cela si le pot est en céramique ou en terre cuite, car ils se fissurent dans les cycles de gel/dégel.
  • Magasin sous couverture - Les myrtilliers et les arbres à fruits à noyaux sont un peu plus sensibles, et les garages ou les remises sont de bonnes options non chauffées pour les entreposer, à l'abri du vent. Ces espaces ne devraient pas descendre en dessous du point de congélation.
  • Amener à l'intérieur - Si votre arbre fruitier en pot ne pousse pas habituellement à l'extérieur sous votre climat, comme le figuier méditerranéen, rentrez-le dans votre maison pour l'hiver, ou dans une serre si vous en avez une. Il perdra encore ses feuilles pour s'adapter aux températures plus fraîches, mais il reviendra à la vie au printemps.
  • Isoler - S'il fait très froid ou s'il neige beaucoup là où vous vivez, les pots peuvent conduire les températures froides et geler les racines qui seraient normalement protégées sous terre. Dans ce cas, vous pouvez placer une isolation autour de l'arbre fruitier en conteneur, comme des couvertures solidement attachées ou une cage en grillage à poules remplie de paille. Ou si vous avez un tas de compost, vous pouvez y enfouir les pots jusqu'à ce que seule la plante en ressorte.

Maintenant, cultivez-vous !

Vous disposez maintenant de toutes les informations nécessaires pour cultiver des arbres fruitiers et des baies en pots, il ne vous reste plus qu'à commencer !

N'oubliez pas d'acheter des variétés naines, de choisir des variétés autogames si vous n'avez pas beaucoup d'espace, de surveiller la sécheresse du sol et de tailler les branches ambitieuses !

Gardez une attitude positive et vous aurez votre propre mini-verger en un rien de temps.

Timothy Walker

Jeremy Cruz est un jardinier passionné, un horticulteur et un passionné de la nature originaire de la campagne pittoresque. Avec un sens aigu du détail et une profonde passion pour les plantes, Jeremy s'est lancé dans un voyage de toute une vie pour explorer le monde du jardinage et partager ses connaissances avec les autres via son blog, Gardening Guide And Horticulture Advice By Experts.La fascination de Jeremy pour le jardinage a commencé pendant son enfance, alors qu'il passait d'innombrables heures aux côtés de ses parents à s'occuper du jardin familial. Cette éducation a non seulement favorisé l'amour de la vie végétale, mais a également inculqué une solide éthique de travail et un engagement envers les pratiques de jardinage biologique et durable.Après avoir obtenu un diplôme en horticulture d'une université renommée, Jeremy a perfectionné ses compétences en travaillant dans divers jardins botaniques et pépinières prestigieux. Son expérience pratique, associée à sa curiosité insatiable, lui a permis de plonger profondément dans les subtilités des différentes espèces végétales, de la conception des jardins et des techniques de culture.Animé par le désir d'éduquer et d'inspirer d'autres passionnés de jardinage, Jeremy a décidé de partager son expertise sur son blog. Il couvre méticuleusement un large éventail de sujets, y compris la sélection des plantes, la préparation du sol, la lutte antiparasitaire et les conseils de jardinage saisonniers. Son style d'écriture est engageant et accessible, rendant les concepts complexes facilement assimilables pour les jardiniers novices et expérimentés.Au-delà de sonblog, Jeremy participe activement à des projets de jardinage communautaire et organise des ateliers pour donner aux individus les connaissances et les compétences nécessaires pour créer leurs propres jardins. Il croit fermement que se connecter avec la nature à travers le jardinage est non seulement thérapeutique mais aussi essentiel pour le bien-être des individus et de l'environnement.Avec son enthousiasme contagieux et son expertise approfondie, Jeremy Cruz est devenu une autorité de confiance dans la communauté du jardinage. Qu'il s'agisse de dépanner une plante malade ou d'offrir l'inspiration pour la conception de jardin parfaite, le blog de Jeremy sert de ressource incontournable pour les conseils horticoles d'un véritable expert en jardinage.