Voici comment améliorer la qualité du sol de votre jardin

 Voici comment améliorer la qualité du sol de votre jardin

Timothy Walker

Aucun jardinier ne souhaite trouver de la terre argileuse dans la zone qu'il espérait transformer en une plate-bande prospère et productive. La terre argileuse est notoirement difficile à travailler, ayant une consistance de mastic lorsqu'elle est humide et se transformant en brique lorsqu'elle est sèche.

Cependant, le sol argileux possède également certaines caractéristiques qui peuvent être utiles au jardin : il retient mieux les nutriments et l'eau que les autres types de sol.

Si vous avez un sol argileux, vous pourrez le transformer en une seule saison en plates-bandes exploitables pour les légumes, les fruits et les herbes aromatiques.

Dans cet article, nous verrons ce qu'est un sol argileux, comment savoir si vous en avez, et comment il peut affecter votre jardin s'il n'est pas traité.

Nous passerons également en revue toutes les bonnes stratégies pour améliorer les sols argileux, et nous dissiperons même certains mythes courants sur le processus.

Qu'est-ce que la terre argileuse ?

Un sol argileux est composé d'au moins 25 % de particules d'argile. Les particules d'argile sont beaucoup plus petites que les autres particules du sol, comme le sable. En comparaison, les particules d'argile peuvent être 1 000 fois plus petites que les particules de sable.

En outre, les particules d'argile sont particulièrement plates et s'empilent comme un jeu de cartes, contrairement à des particules comme le sable, qui sont rondes.

En raison de la forme et de la taille des particules d'argile, les sols argileux peuvent se compacter facilement. Imaginez une pile de briques (représentant le sol argileux) et une grande baignoire remplie de ballons de plage (représentant le sable ou une autre particule de sol ronde et de grande taille).

Les ballons de plage ont plus d'espace entre eux pour permettre à l'eau et à l'air de circuler, tandis que les petites briques plates créent une barrière à peine pénétrable.

Il est beaucoup plus difficile pour l'air, l'eau, les engrais et les systèmes racinaires de se déplacer dans les sols argileux, surtout s'ils sont compactés.

Pour les mêmes raisons, les sols argileux retiennent mieux l'eau et les nutriments, ce qui est un avantage.

En améliorant les sols argileux à l'aide des stratégies décrites ci-dessous, vous pouvez profiter des avantages du sol argileux tout en réduisant considérablement les inconvénients.

Comment savoir si j'ai un sol argileux ?

Il y a plusieurs façons de savoir si vous avez un sol argileux.

Tout d'abord, vous pouvez toujours faire effectuer une analyse du sol, qui vous donnera une foule d'informations sur le type de sol dont vous disposez, et qui est peu coûteuse.

Votre rapport sur les sols devrait également contenir des recommandations spécifiques pour améliorer votre sol. Contactez votre bureau local de vulgarisation pour commencer.

L'observation de votre sol vous renseignera sur son type. Lorsqu'il est mouillé, votre sol devient-il un mastic collant au fond de votre botte ? Lorsqu'il est sec, est-il dur et craquelé ? Si c'est le cas, vous avez un sol argileux.

Vous pouvez également effectuer quelques tests pratiques. Tout d'abord, prenez une petite poignée de terre. Elle doit être humide, ajoutez de l'eau si nécessaire.

Formez une boule avec la terre, puis pressez-la ou roulez-la en ruban. Si le ruban atteint une longueur de deux pouces sans se rompre, il s'agit probablement d'une terre argileuse.

Quel est l'impact du sol argileux sur le jardin ?

La structure du sol argileux lui permet de mieux retenir l'eau et les éléments nutritifs que les autres types de sol, mais cette même structure est également à l'origine des problèmes suivants pour les plantes :

Un sol difficile à travailler : Le sol argileux oscille entre une consistance pâteuse lorsqu'il est humide et une texture dure, semblable à de la brique, lorsqu'il est sec, ce qui ne constitue pas de bonnes conditions de jardinage.

Retard de croissance des racines : Si les arbres et les arbustes n'ont généralement pas de problème à pousser dans un sol argileux, les plantes ayant un système racinaire plus petit, comme les légumes et les herbes, ont du mal à pénétrer dans ce sol dense.

Souvent, les plantes cultivées dans un sol argileux sont incapables d'étendre leur système racinaire au-delà du trou dans lequel elles ont été plantées, ce qui fait qu'elles sont liées aux racines, comme si elles étaient coincées dans un récipient trop petit.

Absence de drainage : Les sols argileux peuvent retenir aussi beaucoup d'eau, ce qui entraîne la pourriture des racines et un manque d'oxygène.

Absence de vie dans le sol : L'argile est un environnement hostile pour les vers et les micro-organismes qui sont essentiels à un jardin prospère.

Intensification de la pauvreté des sols : S'il y a un déséquilibre en nutriments ou en minéraux dans votre sol, il sera amplifié dans un sol argileux.

Méthodes pratiques pour améliorer la terre argileuse de votre jardin

Heureusement, il est facile d'améliorer les sols argileux en mettant en œuvre des stratégies qui augmentent la circulation de l'air, de l'eau et des nutriments.

Vous brisez essentiellement ce mur de briques de particules d'argile compactées et créez plus d'espace et de porosité dans la structure de votre sol.

Toutes les stratégies ci-dessous sont relativement simples, mais elles nécessitent du temps et des efforts constants chaque saison. L'utilisation combinée de certaines de ces stratégies permettra d'obtenir les meilleurs résultats.

Certaines de ces pratiques sont bénéfiques pour tous les sols de tous les jardins, de sorte que, quel que soit votre type de sol, vous pouvez les incorporer à votre boîte à outils.

1 : Aérer le sol argileux pour une meilleure croissance des plantes

L'aération crée des poches d'air dans le sol, ce qui améliore le drainage et réduit l'impaction. L'aération devrait être effectuée deux fois par an, à l'automne après le nettoyage du jardin et au printemps avant la plantation.

Pour aérer un sol argileux compact, vous pouvez utiliser un outil manuel tel qu'une fourche large ou une fourche à bêcher. Pour aérer facilement une grande surface, achetez ou louez un aérateur tracté qui se fixe à une tondeuse autoportée. Évitez les outils tels que les sandales d'aération à pointes ; ils conviennent mieux à l'entretien des sols qui sont déjà en bon état.

Pour aérer, travaillez à l'envers, sinon vous risquez de compacter à nouveau le sol en marchant ou en roulant dessus.

2 : Amendez votre sol argileux avec de la matière organique

Les meilleurs amendements pour les sols argileux sont les matières organiques telles que la moisissure des feuilles, l'écorce, le fumier et le compost.

Les amendements doivent être ajoutés juste après l'aération, car les trous d'aération créent un point d'entrée facile pour les faire pénétrer dans le sol.

En plus d'améliorer la structure du sol, la matière organique attire les micro-organismes et les vers, qui ameublissent le sol en se déplaçant. Les vers laissent également des turricules, ce qui augmente la quantité de matière organique disponible.

Compost

Le compost est un amendement idéal car, contrairement au fumier, il ne faut pas en abuser. En plus d'améliorer la structure du sol, le compost contient des champignons mychorhiziens qui créent un composé appelé glomaline.

La glomaline lie les particules d'argile entre elles tout en recouvrant cette plus grosse particule d'une couche de cire, ce qui crée plus d'espace pour la circulation de l'air et de l'eau.

Fumier

Le fumier est riche en éléments nutritifs, mais une trop grande quantité peut endommager les plantes en croissance. La quantité adéquate de fumier par mètre carré varie en fonction du type et du fait qu'il soit ou non composté, alors assurez-vous de suivre attentivement les instructions.

Moule à feuilles

La moisissure foliaire est un simple compost de feuilles d'arbres à feuilles caduques. La moisissure foliaire ameublit le sol, ajoute de la matière organique et est riche en nutriments dont les plantes ont besoin pour prospérer. Elle retient également bien l'humidité.

À la fin de la saison, les feuilles déchiquetées ou entières peuvent être incorporées au sol à l'automne ou compostées et utilisées l'année suivante.

Écorce

Les écorces finement déchiquetées peuvent être travaillées dans un sol argileux pour l'ameublir et apporter de la matière organique, ou ajoutées en tant que couche de paillis qui se décomposera avec le temps.

3 : L'utilisation de vers et de turricules pour améliorer les sols argileux

Riches en nutriments et en micro-organismes, les turricules de vers sont un autre complément idéal pour améliorer la structure du sol.

Cependant, tant que vous n'avez pas fait de progrès dans votre sol, n'ajoutez pas de vers directement, car il est difficile pour les vers de se déplacer dans un sol argileux, et ils finiront par se déplacer vers des zones plus favorables de votre jardin.

Une fois que vous avez commencé à enrichir votre sol avec de la matière organique, l'introduction de vers dans votre jardin est un excellent moyen d'aérer votre sol et d'y ajouter des nutriments.

4 : Introduire les amendements de la bonne manière

Si vous incorporez des amendements, veillez à ne pas détériorer la structure du sol en cours de route. Travailler le sol lorsqu'il est humide, ou le labourer trop profondément et trop rapidement, peut créer des amas durables qui rendent le sol encore plus difficile à travailler.

La terre argileuse ne doit pas être trop humide au moment du labourage. Le niveau d'humidité du sol est correct si vous pouvez former une boule avec vos mains qui se défait facilement lorsque vous la pressez ou la piquez. Si la boule reste collée, le sol est trop humide.

Commencez par régler votre motoculteur sur sa position la plus superficielle. Faites un passage complet sur vos plates-bandes à cette position, puis augmentez la profondeur de deux pouces. Continuez ainsi jusqu'à ce que vous ayez atteint la profondeur souhaitée.

5 : Autres amendements du sol : à utiliser avec précaution

La tourbe et le gypse peuvent tous deux être utilisés pour améliorer un sol argileux, mais ils doivent être utilisés dans des circonstances très spécifiques, faute de quoi ils risquent de faire plus de mal que de bien.

Tourbe de sphaigne

La tourbe n'est pas idéale, car elle peut créer une consistance de tourbière lorsqu'elle est combinée à de l'argile. La tourbe retient si bien l'humidité et les nutriments qu'elle peut créer des toxicités dans le sol. La tourbe n'est recommandée que si vous faites régulièrement des analyses de sol.

Voir également: Voici pourquoi vos tomates se fendent et comment empêcher les tomates de se fissurer

Gypse

Le gypse, ou sulfate de calcium, est une substance naturelle souvent recommandée comme amendement pour améliorer les sols argileux, mais il est généralement inutile (et potentiellement nocif) dans les jardins privés.

Le gypse est principalement utilisé au niveau commercial pour préparer le sol au labourage. Ses effets sur la désagrégation et le ramollissement du sol argileux sont de courte durée ; après quelques mois, le sol argileux reviendra à son état initial. Puisque le gypse n'améliore pas le sol au fil du temps, utilisez un amendement qui le fait, comme le compost.

En outre, le gypse peut être à l'origine de problèmes de sol, car il ajoute de grandes quantités de calcium au sol tout en décomposant les dépôts de sel.

À moins que le sol de votre jardin ne soit déjà pauvre en calcium et riche en sel, le gypse peut perturber l'équilibre minéral et avoir des effets néfastes sur vos plantes.

Cependant, si vous vivez dans une région côtière ou aride, avec un sol sursalé qui bénéficiera d'un apport de calcium, le gypse peut être une stratégie appropriée à court terme pour rendre votre sol argileux utilisable.

Voir également: Combien de temps vivent les plantes succulentes ? Comment les garder en vie ?

6 : Cultiver des plantes anti-argile

Vous voulez aérer votre sol argileux et y introduire de la matière organique, tout en même temps ?

Si c'est le cas, les plantes anti-argile sont la solution.

En fin de saison, au lieu de récolter les plantes ou d'arracher les systèmes racinaires, il suffit de les couper et de les laisser tomber.

Si vous avez planté un légume-racine, laissez-le en place : les racines se décomposeront sous terre, laissant des poches d'air et ajoutant simultanément de la matière organique.

Quelques plantes annuelles résistantes à l'argile à essayer :

Radis Daikon : Ce légume-racine peut pénétrer jusqu'à deux pieds dans le sol. Vous pouvez en récolter une partie pour la manger et laisser le reste continuer à pousser et à fleurir. Avant l'hiver, il suffit de couper les fanes et de laisser les radis dans le sol pour qu'ils se décomposent.

Moutarde : La moutarde est un excellent choix car elle possède un énorme système racinaire fibreux qui peut pousser dans les sols argileux compacts. Il suffit de la couper et de la laisser tomber à la fin de la saison.

Tournesols : Les tournesols ont également des systèmes racinaires solides qui peuvent pousser dans l'argile. De plus, ils ont l'avantage d'attirer des pollinisateurs bénéfiques dans votre jardin.

7 : Planter des cultures de couverture

Les cultures de couverture, ou engrais verts, peuvent être cultivées sur un sol argileux et labourées avant qu'elles ne montent en graines, ce qui permet d'ajouter de l'azote, d'ameublir le sol et d'apporter de la matière organique sans ajouter de graines de mauvaises herbes.

En outre, certaines cultures de couverture ont des racines pivotantes profondes qui pénètrent jusqu'à trois pieds, brisant l'impaction tout en apportant des nutriments à la couche arable.

Les cultures de couverture peuvent être plantées au printemps pour un labourage d'automne, ou au début de l'automne pour un labourage de printemps. Elles fonctionnent également comme un "paillis vivant" lorsqu'elles sont plantées en même temps que d'autres cultures.

La luzerne, les fèves et les haricots sont des cultures de couverture dont les racines pivotantes sont particulièrement profondes. Le trèfle, le blé d'hiver et le sarrasin sont d'autres cultures de couverture couramment utilisées pour améliorer les sols argileux.

8 : Construire des lits de contour

Le modelage de votre jardin, ou l'ajout de points élevés et de points bas, peut contribuer à améliorer le sol argileux. Il n'est pas nécessaire d'utiliser des équipements lourds, mais il suffit d'incorporer des terrasses et des lits surélevés ou des monticules dans l'aménagement de votre jardin.

Les points hauts s'assèchent plus facilement, ce qui donne des zones de culture idéales, tandis que les points bas retiennent naturellement la matière organique qui peut se décomposer et améliorer le sol.

Comment apporter de la matière organique à un sol argileux ?

Quel que soit le type de matière organique que vous choisissez, une bonne règle de base est d'ajouter 6 à 8 pouces de matière organique à vos plates-bandes et de la travailler à une profondeur de 6 à 10 pouces dans le sol, après quoi vos plates-bandes peuvent être plantées pour la première fois.

Pour éviter que votre sol ne retourne à son état argileux antérieur, réappliquez 1 à 3 pouces de matière organique chaque année, à l'automne ou au printemps.

La façon la plus économique d'acheter du compost ou de la matière organique en vrac, si vous n'en produisez pas vous-même, est de le faire livrer en vrac par mètre cube.

Un mètre cube de matière organique couvrira environ 100 pieds carrés de sol en une couche de 3 pouces de profondeur.

Pourquoi l'ajout de sable à un sol argileux pourrait-il faire plus de mal que de bien ?

Bien qu'il puisse sembler tentant d'ajouter du sable à un sol argileux, les particules de sable plus grosses n'amélioreront pas la structure du sol argileux à moins que le sable ne soit ajouté en quantités significatives (au moins 3 parts de sable pour une part d'argile).

Au contraire, les particules d'argile plus petites et plates rempliront l'espace entre les particules de sable plus grandes et rondes, créant un sol semblable à du béton qui est encore plus difficile à travailler. Pour cette raison, évitez complètement d'utiliser du sable.

Réflexions finales

L'amélioration des sols argileux peut sembler une tâche ardue à première vue, mais elle est en fait simple et directe.

L'aération et l'amendement de vos plates-bandes à chaque saison transformeront votre sol argileux en la base d'un jardin beau et productif. L'incorporation des autres méthodes décrites ci-dessus ne fera qu'accélérer ce processus.

Timothy Walker

Jeremy Cruz est un jardinier passionné, un horticulteur et un passionné de la nature originaire de la campagne pittoresque. Avec un sens aigu du détail et une profonde passion pour les plantes, Jeremy s'est lancé dans un voyage de toute une vie pour explorer le monde du jardinage et partager ses connaissances avec les autres via son blog, Gardening Guide And Horticulture Advice By Experts.La fascination de Jeremy pour le jardinage a commencé pendant son enfance, alors qu'il passait d'innombrables heures aux côtés de ses parents à s'occuper du jardin familial. Cette éducation a non seulement favorisé l'amour de la vie végétale, mais a également inculqué une solide éthique de travail et un engagement envers les pratiques de jardinage biologique et durable.Après avoir obtenu un diplôme en horticulture d'une université renommée, Jeremy a perfectionné ses compétences en travaillant dans divers jardins botaniques et pépinières prestigieux. Son expérience pratique, associée à sa curiosité insatiable, lui a permis de plonger profondément dans les subtilités des différentes espèces végétales, de la conception des jardins et des techniques de culture.Animé par le désir d'éduquer et d'inspirer d'autres passionnés de jardinage, Jeremy a décidé de partager son expertise sur son blog. Il couvre méticuleusement un large éventail de sujets, y compris la sélection des plantes, la préparation du sol, la lutte antiparasitaire et les conseils de jardinage saisonniers. Son style d'écriture est engageant et accessible, rendant les concepts complexes facilement assimilables pour les jardiniers novices et expérimentés.Au-delà de sonblog, Jeremy participe activement à des projets de jardinage communautaire et organise des ateliers pour donner aux individus les connaissances et les compétences nécessaires pour créer leurs propres jardins. Il croit fermement que se connecter avec la nature à travers le jardinage est non seulement thérapeutique mais aussi essentiel pour le bien-être des individus et de l'environnement.Avec son enthousiasme contagieux et son expertise approfondie, Jeremy Cruz est devenu une autorité de confiance dans la communauté du jardinage. Qu'il s'agisse de dépanner une plante malade ou d'offrir l'inspiration pour la conception de jardin parfaite, le blog de Jeremy sert de ressource incontournable pour les conseils horticoles d'un véritable expert en jardinage.