Les 10 meilleurs conseils de plantation de tomates pour des rendements abondants et des plantes saines

 Les 10 meilleurs conseils de plantation de tomates pour des rendements abondants et des plantes saines

Timothy Walker
4 actions
  • Pinterest 4
  • Facebook
  • Twitter

Les tomates cultivées à la maison sont parmi les plantes de jardin les plus populaires de la planète. Il n'y a rien de tel qu'une tomate mûre et juteuse directement de la vigne dans la chaleur de l'été.

Les tomates sont des plantes très vigoureuses qui peuvent atteindre plus de 2 mètres de haut et porter des dizaines de fruits, mais elles peuvent aussi être sujettes à de nombreux problèmes et leur succès dépend principalement de la façon dont vous les plantez.

Que vous cultiviez des tomates anciennes, des tomates cerises, des hybrides ou une combinaison de variétés, les tomates doivent être plantées à l'espacement, à la profondeur et au moment appropriés.

Après 6 ans de production de tomates biologiques à l'échelle commerciale, j'ai découvert ces 10 conseils cruciaux pour cultiver des tomates avec des rendements plus élevés, une meilleure qualité et moins de travail.

10 astuces de plantation de tomates pour une récolte à haut rendement

Un bon départ dans la vie est important pour tous les êtres vivants, mais surtout pour les légumes. Vous devez commencer avec des plants de tomates de la meilleure qualité possible, qui ne sont pas trop lourds ou qui ne s'enracinent pas.

Ils doivent être plantés après que le risque de gel soit passé, dans un sol de jardin limoneux et bien drainé. Vous pouvez utiliser des couvertures de rang et des paillis pour garder les jeunes plants au chaud.

Les tomates ont besoin de beaucoup d'espace (12-24") entre chaque plant. Il est également préférable de planter les semis très profondément pour développer une zone racinaire solide.

Voir également: Le guide du débutant pour planter et cultiver des brocolis en conteneurs

Une fois plantées, les tomates s'épanouiront en étant arrosées d'une généreuse dose de varech dilué ou d'engrais pour poissons. Tous ces conseils et bien d'autres encore vous aideront à planter les meilleures tomates que vous ayez jamais cultivées.

Dans le monde du jardinage biologique, il n'est pas nécessaire de choisir la qualité au détriment de la quantité. Nous allons vous apprendre à cultiver de magnifiques tomates savoureuses qui produisent en abondance !

1 : Commencer avec des plants de tomates sains

Lorsque vous plantez des tomates, il est important de commencer par des plants de la meilleure qualité possible.

Si la plante commence sa vie stressée, malade, enracinée ou avec des pattes, elle aura plus de mal à prendre son envol et risque donc de donner un rendement médiocre.

La qualité des plants de tomates varie selon que vous les cultivez vous-même ou que vous les achetez dans une pépinière. Voici les éléments les plus importants à prendre en compte dans chaque situation :

Conseils pour cultiver vos propres plants de tomates

Si vous cultivez vos propres plants de tomates, vous aurez besoin d'une petite serre ou d'une fenêtre orientée vers le sud avec des lampes de culture LED supplémentaires.

La culture de tomates en herbe est assez simple, mais toute erreur commise au début de la phase de croissance peut faire de votre plantation de tomates un succès ou un échec.

Semis à l'intérieur

Les graines de tomates doivent être semées à ¼" de profondeur dans un mélange de semis bien drainé, dans des paquets de 6 ou des plateaux à cellules. 1 graine par cellule.

Recouvrez légèrement de mélange, en veillant à ne pas enfouir les graines trop profondément. Utilisez un coussin chauffant sous vos plateaux pour une germination plus homogène et maintenez la température du terreau entre 75° et 85°F. Les graines germent généralement dans les 5 à 7 jours.

Fournir beaucoup de lumière

Les plantes "à pattes" sont des semis qui ont poussé en longueur et en hauteur sans développer de tiges très robustes.

Ce phénomène se produit lorsque les plants de tomates sont cultivés dans un environnement insuffisamment éclairé. Ils commencent à s'étirer vers le haut à la recherche de plus de soleil et finissent par affaiblir la tige centrale.

Si vous semez vos propres graines, vous pouvez facilement éviter ce problème en apportant un éclairage supplémentaire (si vous semez vos graines près d'une fenêtre à l'intérieur) ou en utilisant une petite serre.

Ne pas entasser les semis

Les graines de tomates ont tendance à avoir un taux de germination élevé tant qu'il ne s'agit pas de vieilles graines. Lorsque les tomates germent, il est très important de les éclaircir jusqu'à ce qu'il n'y ait qu'une seule plante par cellule.

Les plantules trop nombreuses deviendront plus rapidement chétives et se feront concurrence pour les nutriments. Il est préférable d'avoir une petite tomate robuste plutôt que plusieurs faibles. Éclaircissez toujours les plantules !

Rempotage des jeunes plants avant le repiquage à l'extérieur

Le rempotage consiste à graduer une petite tomate dans un pot plus grand avant de la planter dans le jardin.

Ce temps plus long dans la pépinière (ou dans votre maison) permet au plant de devenir plus grand et plus robuste avant de sortir. Le rempotage une ou même deux fois est très courant dans la production de tomates.

Une fois qu'elles peuvent être arrachées avec des racines intactes (généralement après 2 à 3 semaines), vous pouvez les rempoter dans un pot de 4 pouces.

Le rempotage permet d'éviter que vos semis ne dépassent de leur pot ou ne s'enracinent, de sorte qu'ils seront prêts à prendre leur envol dès que vous les sortirez dans le jardin.

Tremper avant de planter

Les jeunes tomates ont besoin d'environ une semaine pour s'acclimater aux variations de température extérieure. Ce processus est appelé "endurcissement".

Il suffit de placer vos plants de tomates à l'extérieur dans un endroit abrité lorsqu'ils sont encore dans leurs pots et de les laisser s'adapter aux températures nocturnes pendant 5 à 7 jours avant de les planter dans le jardin.

Ne commencez pas l'endurcissement avant que le risque de gel soit passé et que les températures nocturnes soient régulièrement supérieures à 50°.

Pour faciliter la transition, vous pouvez utiliser une housse de protection ou les rentrer à l'intérieur pendant les premières nuits.

Conseils pour l'achat de tomates starter

L'achat de tomates en graine est la meilleure option pour les débutants, car il ne nécessite pas d'investissement dans du matériel de semis ni la courbe d'apprentissage nécessaire pour essayer de cultiver ses propres tomates en graine.

Mais tous les plants de tomates ne se valent pas et vous voulez être sûr d'acheter le meilleur des meilleurs !

Acheter auprès d'une ferme ou d'une pépinière réputée

Les meilleurs endroits pour acheter des tomates de départ sont les pépinières ou les fermes maraîchères biologiques locales qui organisent des ventes de plantes.

Ces sources seront toujours meilleures que les grandes surfaces parce qu'elles ont des connaissances plus spécialisées sur les légumes et que les plants n'ont pas été transportés à l'autre bout du pays.

Vérifier les feuilles et la tige

Lors de l'achat de vos semis, évitez les semis qui jaunissent, brunissent, sont tachetés de mildiou ou flétris.

Évitez également les semis trop trapus qui ont grandi trop longtemps dans un petit pot ou sous une faible lumière.

Si, pour une raison quelconque, vous devez acheter des tomates de départ légères, plantez-les le plus tôt et le plus profondément possible.

Éviter les tomates enracinées

Il faut toujours vérifier les racines avant d'acheter des tomates ! Saisissez la tomate à la base de la plante et soulevez-la lentement du pot pour inspecter les racines.

Si les racines s'enroulent autour de la plante en épousant la forme du pot, cela signifie que la plante est enracinée et qu'elle a poussé trop longtemps dans un petit pot.

Il est préférable de choisir des plants qui ont la quantité parfaite de racines, sans être entassés ou tourner en rond dans le pot.

2 : Planter au bon moment

Les tomates sont des plantes de climat chaud qui ne tolèrent que peu ou pas le gel. Beaucoup de gens croient à tort qu'en les plantant plus tôt, ils obtiendront des tomates plus précoces, mais ce n'est pas nécessairement vrai.

Si vous plantez trop tôt, vos tomates risquent de mourir à cause d'une gelée tardive inattendue, ou elles seront rabougries par des températures nocturnes inférieures à 45°F. Cela nuira aux rendements précoces et risque de réduire la production globale.

Cependant, si vous plantez trop tard, les tomates risquent de ne pas avoir suffisamment de temps pour établir leurs racines, leurs tiges et leurs feuilles (croissance végétative) avant d'entamer leur croissance reproductive (fleurs, fruits et graines).

Bien sûr, vous voulez maximiser vos récoltes de tomates avant l'arrivée des gelées d'automne, alors utilisez ces conseils pour vous assurer que vous plantez au bon moment :

Date de la dernière gelée

Vérifiez la date moyenne de la dernière gelée pour votre région à l'aide de l'Old Farmer's Almanac. Comptez 5 à 7 semaines en arrière pour déterminer le meilleur moment pour semer vos graines afin qu'elles soient prêtes à être transplantées au moment de la dernière gelée.

Si vous achetez des semis, ne les achetez pas trop tôt, car vous risquez de vous retrouver avec des semis de tomates maladroits qui attendent d'être plantés à l'intérieur, près de la fenêtre.

Vérifiez la température de votre sol

Vous pouvez utiliser un simple thermomètre de sol pour vérifier la température du sol de votre jardin avant de planter.

Les tomates préfèrent une température du sol de 65 à 70° F, mais elles peuvent tolérer une température inférieure à 60° si elles sont protégées des températures nocturnes fraîches.

En général, les plates-bandes surélevées se réchauffent plus rapidement que les plates-bandes creusées dans le sol, car la masse thermique du sol est plus importante à l'intérieur de la structure surélevée.

Vous voulez des tomates précoces ?

La couverture des rangs est un secret de jardinier et d'agriculteur professionnel qui permet d'obtenir les récoltes les plus précoces tout en les protégeant des parasites.

Ce tissu agricole blanc laisse passer la lumière du soleil et l'eau tout en créant un petit dôme de chaleur autour de vos tomates.

Il est préférable d'utiliser la couverture des rangs avec des arceaux au-dessus des jeunes plants de tomates et des sacs de sable pour maintenir les côtés en place.

3 : Préparer le sol pour la plantation des tomates

Les tomates se plaisent dans un sol limoneux, riche en matière organique et bien drainé, dont le pH idéal se situe entre 6,0 et 6,8.

Ne plantez pas de tomates dans un sol compacté

Pour préparer les planches de tomates dans le jardin, commencez par ameublir le sol à l'aide d'une fourche à bêcher ou d'une fourche large.

Le compactage peut prendre la forme de craquelures, de croûtes d'argile ou de tout autre type de sol qui ne vous permet pas d'enfoncer facilement votre doigt de 6 pouces ou plus dans la surface.

Les meilleurs remèdes au compactage sont l'aération du sol, les techniques de jardinage sans labour, l'ajout de compost et le paillage pour créer lentement de la matière organique.

Ameublir le sol et ajouter du compost

Le compost aère la zone racinaire, ajoute des micro-organismes bénéfiques et améliore la capacité de rétention d'eau du sol afin qu'il ne se dessèche pas trop rapidement.

En même temps, le compost doit empêcher l'engorgement et le compactage qui provoquent la pourriture des racines des tomates.

4 : Choisir un endroit ensoleillé et spacieux

Les tomates sont des plantes annuelles de saison chaude qui ont besoin d'un ensoleillement direct pendant au moins 6 à 8 heures par jour.

Évitez de planter des tomates près d'arbres ou de grandes structures qui pourraient leur faire de l'ombre à n'importe quel moment de la saison.

Cette zone du jardin doit être protégée des animaux sauvages tels que les lapins, les cerfs et autres nuisibles.

Les tomates ont également besoin de beaucoup d'espace. Ce sont des plantes prolifiques qui devraient idéalement avoir leur propre lit de jardin afin qu'elles puissent être plantées avec l'espacement et le palissage adéquats.

5 : Planter les tomates à l'espacement approprié

L'espacement est très important pour les tomates : si elles sont trop serrées, les plantes risquent d'être stressées et d'avoir un mauvais rendement.

Ils entreront également en concurrence les uns avec les autres pour les nutriments et l'eau, ce qui se traduira par une réduction globale de l'énergie consacrée à la croissance des fruits.

Espacement des tomates déterminées

Les tomates déterminées ou "en buisson" sont celles qui ne poussent pas et ne s'étendent pas. Ces tomates sont généralement cultivées avec des cages à tomates ou des piquets en guise de treillis.

Les tomates déterminées doivent être espacées de 12 à 24 pouces, en rangs de 2 à 4 pieds, afin qu'elles aient suffisamment d'espace.

Espacement des tomates indéterminées

Les tomates indéterminées ou "vignes" aiment grimper et se ramifier. Ces variétés nécessitent un espacement de 18 à 36 pouces entre les plants et de 2 à 4 pieds entre les rangs.

Cependant, l'espacement peut être ajusté en fonction du type de treillis que vous prévoyez d'utiliser. Vous pouvez planter les tomates plus près les unes des autres si vous utilisez un treillis qui permet une grande quantité de vignes ascendantes.

Il est essentiel de planifier à l'avance le système de palissage et l'espacement des tomates afin de pouvoir planter en conséquence.

6 : Planifiez votre système de treillis

Avant de planter vos tomates, il est préférable de savoir comment vous allez les soutenir une fois qu'elles seront chargées de fruits.

Les échelles/tours à tomates, les treillis en A pour soutenir les vignes, ou même une arche en panneaux pour le bétail sont d'excellentes options pour les tomates indéterminées.

Il est préférable d'installer votre treillis à tomates juste après la plantation ou lorsque les plants sont encore petits, ce qui vous permettra de les "former" à pousser le long du treillis et d'éviter qu'ils ne s'enroulent ou ne tombent sur le sol.

Les tomates suspendues à un treillis sont toujours plus propres, plus heureuses et plus faciles à récolter.

7 : Planter les tomates très profondément

C'est pourquoi la plupart des producteurs professionnels plantent les tomates très profondément, souvent en enlevant les feuilles inférieures et en enterrant la tige de 4 à 6 pouces sous la surface du sol.

Des racines plus profondes signifient un meilleur accès à l'eau et à la fertilité, ainsi que moins de risques de renversement lorsque les plantes sont chargées de fruits lourds.

Veillez à laisser au moins 2 à 4 séries de feuilles au-dessus de la surface pour favoriser une croissance précoce.

8 : Fournir beaucoup d'eau

Les tomates sont des plantes assoiffées et il est particulièrement important qu'elles aient de l'eau au début de leur croissance.

Au moment de la plantation, arrosez abondamment vos plants de tomates pour qu'ils puissent s'enraciner.

Les tomates nouvellement plantées doivent bénéficier d'une humidité constante, ne jamais se dessécher mais ne jamais se détremper.

Comment vérifier l'humidité du sol

Plongez votre doigt dans le sol pour vérifier le niveau d'humidité tous les 2 ou 3 jours, en fonction des températures. Le sol doit être suffisamment humide pour coller à votre doigt lorsque vous le retirez.

L'utilisation d'un paillis organique, comme des feuilles séchées ou de la paille, permet de conserver l'eau et d'éviter que les nouvelles plantes ne se dessèchent.

Comment irriguer les tomates

Il est préférable d'arroser les plants de tomates à l'aide d'un tuyau d'arrosage, d'un arrosoir, d'un système d'irrigation goutte à goutte ou d'un tuyau d'arrosage, et non par aspersion, car cela favoriserait l'apparition de maladies à la surface des feuilles.

9 : Enterrer les têtes de poisson lors de la plantation des tomates

La fertilité est très importante pour les tomates, car elles produisent beaucoup de biomasse en peu de temps. Et vos tomates pousseront mieux avec une tête de poisson sous la plante.

En enterrant un poisson (tous les restes de poisson en fait) sous votre plant de tomates, avec de l'aspirine et quelques autres amendements, vous obtiendrez les tomates les plus extraordinaires qui soient.

Au moment de la plantation, les tomates doivent être arrosées avec un mélange dilué de poisson et de varech pour leur donner un coup de pouce (n'oubliez pas de diluer selon les instructions figurant sur le flacon).

Vous pouvez également planter une cuillère à soupe d'engrais organique tout usage en granulés dans le trou de plantation pour une source de nourriture à libération lente.

Le plus important est d'éviter l'excès d'engrais azoté dans les premiers stades, car il favorise l'apparition de nombreuses feuilles et l'absence de fruits.

Voir également: Est-il possible de cultiver des citrouilles en conteneur ? Oui, voici comment commencer

10 : Pratiquer la rotation des cultures

Les tomates sont sujettes à une variété de ravageurs et de maladies des plantes, y compris :

  • Mildiou précoce et tardif
  • Fusariose
  • Tache septorienne
  • Flétrissement bactérien
  • Flétrissement verticillien
  • Moisissure blanche ou grise
  • Vers de la tomate
  • Tétranyques
  • Coupez les vers
  • Coléoptères vésiculeux

Heureusement, la plupart de ces problèmes peuvent être évités en suivant les étapes ci-dessus pour cultiver un plant de tomates sain et robuste dès le début.

Tout comme les humains, un plant de tomates sain et fort sera naturellement moins sensible aux maladies.

Mais pour un soutien supplémentaire, il est préférable d'alterner les tomates et les autres plantes apparentées (poivrons, pommes de terre, aubergines) dans le jardin afin qu'elles ne poussent pas au même endroit chaque année.

Cela permet de diversifier les microbes bénéfiques du sol dans les plates-bandes de votre jardin et d'empêcher les agents pathogènes de s'installer. Cela brouille également les insectes nuisibles et aide à maintenir l'écologie naturelle en votre faveur.

FAQ

Quel est le meilleur mois pour planter des tomates ?

Les tomates sont généralement plantées en pleine terre de début avril à fin mai, en fonction de la zone de culture.

Il est préférable de semer les tomates au début du printemps, environ 6 à 8 semaines avant les dernières gelées, soit entre février et mi-mars selon les régions.

À quelle profondeur faut-il planter les tomates ?

Les tomates peuvent être plantées assez profondément car elles s'enracinent tout le long de la tige. Creusez un trou d'environ 8 à 12 pouces de profondeur et enlevez les feuilles inférieures, en laissant 2 à 4 séries sur le dessus du plant.

Plantez la motte et la tige dans le trou et remblayez légèrement, en veillant à ne pas presser ou compacter la terre.

A quelle distance doit-on planter les tomates ?

Les tomates déterminées peuvent être espacées de 12 à 24 pouces, tandis que les tomates indéterminées doivent être espacées de 18 à 36 pouces.

Timothy Walker

Jeremy Cruz est un jardinier passionné, un horticulteur et un passionné de la nature originaire de la campagne pittoresque. Avec un sens aigu du détail et une profonde passion pour les plantes, Jeremy s'est lancé dans un voyage de toute une vie pour explorer le monde du jardinage et partager ses connaissances avec les autres via son blog, Gardening Guide And Horticulture Advice By Experts.La fascination de Jeremy pour le jardinage a commencé pendant son enfance, alors qu'il passait d'innombrables heures aux côtés de ses parents à s'occuper du jardin familial. Cette éducation a non seulement favorisé l'amour de la vie végétale, mais a également inculqué une solide éthique de travail et un engagement envers les pratiques de jardinage biologique et durable.Après avoir obtenu un diplôme en horticulture d'une université renommée, Jeremy a perfectionné ses compétences en travaillant dans divers jardins botaniques et pépinières prestigieux. Son expérience pratique, associée à sa curiosité insatiable, lui a permis de plonger profondément dans les subtilités des différentes espèces végétales, de la conception des jardins et des techniques de culture.Animé par le désir d'éduquer et d'inspirer d'autres passionnés de jardinage, Jeremy a décidé de partager son expertise sur son blog. Il couvre méticuleusement un large éventail de sujets, y compris la sélection des plantes, la préparation du sol, la lutte antiparasitaire et les conseils de jardinage saisonniers. Son style d'écriture est engageant et accessible, rendant les concepts complexes facilement assimilables pour les jardiniers novices et expérimentés.Au-delà de sonblog, Jeremy participe activement à des projets de jardinage communautaire et organise des ateliers pour donner aux individus les connaissances et les compétences nécessaires pour créer leurs propres jardins. Il croit fermement que se connecter avec la nature à travers le jardinage est non seulement thérapeutique mais aussi essentiel pour le bien-être des individus et de l'environnement.Avec son enthousiasme contagieux et son expertise approfondie, Jeremy Cruz est devenu une autorité de confiance dans la communauté du jardinage. Qu'il s'agisse de dépanner une plante malade ou d'offrir l'inspiration pour la conception de jardin parfaite, le blog de Jeremy sert de ressource incontournable pour les conseils horticoles d'un véritable expert en jardinage.