12 erreurs de jardinage de plantes aromatiques en conteneur (et comment les corriger)

 12 erreurs de jardinage de plantes aromatiques en conteneur (et comment les corriger)

Timothy Walker

La création d'un jardin d'herbes aromatiques en conteneur peut être un défi de jardinage amusant, mais il peut aussi devenir un projet stressant s'il n'est pas géré correctement.

En tant que débutant dans le monde de la culture d'herbes aromatiques en conteneurs, vous devez éviter certaines erreurs courantes pour que votre jardin soit une réussite.

Même les jardiniers expérimentés peuvent commettre ces erreurs, alors informez-vous dès le début pour éviter toute déception !

Dans ce guide, je vais passer en revue les erreurs les plus courantes commises par les jardiniers lorsqu'il s'agit de cultiver des herbes aromatiques en pot, ainsi que les moyens de les corriger ou de les éviter complètement.

12 erreurs à éviter lors de la culture d'herbes aromatiques en pots

Les plantes aromatiques cultivées dans des conteneurs sont beaucoup plus vulnérables à certains problèmes que celles cultivées en pleine terre, il y a donc quelques points à garder à l'esprit avant de se précipiter pour planter.

Voici 12 erreurs courantes de jardinage d'herbes en pot à éviter si vous voulez que vos herbes en pot prospèrent tout l'été.

1. choisir le mauvais conteneur

Choisissez un contenant de taille et de matériau adaptés aux besoins de votre plante, car le pot dans lequel vous plantez vos herbes aromatiques a une grande influence sur la réussite de la plante.

Si vous choisissez un récipient ou un pot trop peu profond pour le type d'herbe que vous cultivez, les racines n'auront pas assez d'espace pour croître et se développer.

De même, vous devez vous assurer que votre pot a un diamètre suffisamment large pour accueillir toutes les herbes que vous prévoyez d'y planter.

Le matériau dans lequel est fabriqué le pot est également un élément important, car les pots en argile ou en terre cuite sont particulièrement poreux et ont tendance à se dessécher rapidement.

Si vous cultivez une herbe qui a besoin de beaucoup d'eau, comme la menthe, les récipients poreux perdront l'humidité du sol beaucoup trop rapidement et il vaudrait mieux utiliser du plastique recyclé.

2. l'utilisation d'un sol de mauvaise qualité

C'est dans la terre que vos herbes trouvent tout ce dont elles ont besoin pour pousser et produire des feuilles parfumées et de nouvelles pousses saines, vous devez donc vous assurer qu'elle est de la meilleure qualité possible.

Le fait de lésiner sur les coûts et d'acheter de la terre de mauvaise qualité dans un magasin à un dollar n'aidera pas vos plantes à bien se porter, d'autant plus que de nombreuses herbes ont des besoins nutritionnels spécifiques et que les cultiver dans des conteneurs signifie que vous devez avoir tout ce dont elles ont besoin dans cette terre, puisqu'elles ne peuvent pas l'obtenir ailleurs.

Ne remplissez pas non plus votre pot avec de la terre de votre jardin, elle se dessécherait trop vite. Fabriquez plutôt votre propre terre ou achetez un terreau de bonne qualité dans un centre de jardinage.

Le terreau doit avoir un excellent drainage et contenir des composants tels que le coco-coir, la mousse de tourbe, la perlite ou la pierre ponce, ainsi que des matières organiques telles que le compost, afin de fournir une alimentation riche.

Vous devez également vous assurer qu'il est stérile, ce qui doit être indiqué sur le sac, afin d'éviter d'introduire des œufs de parasites ou des agents pathogènes dans vos pots.

3. placer les conteneurs dans un endroit ombragé

Bien qu'il existe des herbes qui tolèrent l'ombre, la plupart des herbes cultivées en conteneur, comme l'origan, le thym, la sauge, la lavande, le basilic et d'autres encore, aiment la chaleur et ont besoin d'être exposées au soleil.

De nombreux jardiniers débutants sous-estiment ces besoins et placent leurs herbes en pot sur un rebord de fenêtre ombragé ou sur un patio exposé au nord. Grave erreur ! Vous constaterez que les herbes qui aiment le soleil commencent à se flétrir, à jaunir, à perdre leurs feuilles et à perdre leur couleur lorsqu'elles ne reçoivent pas suffisamment de soleil et de chaleur.

Si vous ne disposez d'aucun espace bénéficiant d'au moins 5 heures de soleil par jour, envisagez d'acheter des lampes de culture pour votre jardin en conteneur ou de cultiver des herbes plus tolérantes à l'ombre, comme la menthe ou l'aneth.

Voir également: 7 Raisons pour lesquelles les feuilles de roses deviennent jaunes & ; que faire ?

4. cultiver ensemble des herbes incompatibles

Renseignez-vous sur les besoins en lumière, en température et en eau des herbes que vous souhaitez cultiver et veillez à planter des plantes identiques.

Ce n'est pas une bonne idée de planter dans le même pot du romarin tolérant à la sécheresse et de la menthe aimant l'humidité, car chacun souffrira du calendrier d'arrosage de l'autre. Il en va de même pour d'autres facteurs d'entretien et vous devez faire des recherches approfondies avant de regrouper des plantes aromatiques.

En outre, comme de nombreux fruits et légumes, les herbes aromatiques ont des plantes compagnes avec lesquelles elles poussent bien et des "ennemies" avec lesquelles elles n'aiment pas partager un pot. Par exemple, les herbes aromatiques de la famille de la menthe ne poussent généralement pas bien lorsqu'elles sont plantées avec de la camomille ou du persil.

5. arrosage insuffisant ou excessif

Fournir à vos plantes la bonne quantité d'eau est un problème pour tous les jardiniers, mais c'est particulièrement difficile lorsqu'il s'agit d'herbes en conteneur qui ont besoin d'une grande quantité d'eau. petit de l'eau, mais pas trop !

Il s'agit d'un problème courant auquel sont confrontés de nombreux jardiniers d'herbes aromatiques débutants lorsqu'ils cultivent en pots, alors ne vous en faites pas. Comme les pots sont situés au-dessus du niveau du sol, le soleil chauffe l'ensemble du contenant et toute la terre à l'intérieur se dessèche rapidement.

Vous devez compenser cette perte d'eau, mais en même temps, de nombreuses herbes préfèrent les conditions sèches. Veillez donc à ne pas créer un environnement constamment humide ou détrempé pour les herbes tolérantes à la sécheresse comme le romarin, le thym, la sauge ou l'origan.

En revanche, certaines herbes - comme celles de la famille de la menthe - préfèrent un sol légèrement humide, et vous devrez veiller à les arroser davantage que lorsque vous les cultivez en pleine terre.

La meilleure façon de trouver le bon équilibre est de vérifier tous les deux jours avec le doigt l'humidité du sol.

6. laisser les herbes monter en graines

La majorité des herbes aromatiques courantes sont récoltées pour leurs feuilles et leurs tiges odorantes. Bien que nombre d'entre elles aient des fleurs et des graines comestibles, dès que vous les laissez concentrer leur énergie sur la production de fleurs et de graines, la saveur des feuilles diminue considérablement.

Pour conserver le plus longtemps possible les herbes utilisables, il faut veiller à ce qu'elles ne montent pas en graine, c'est-à-dire que les plantes commencent à se concentrer sur la production de fleurs et de graines.

Lorsque les herbes sont soumises à un stress (souvent des températures trop élevées ou trop basses), elles sont plus susceptibles de germer parce qu'elles veulent se reproduire rapidement avant de mourir.

Veillez à ce que votre plante reste saine et heureuse pour éviter qu'elle ne monte prématurément en grappe, et lorsque vous voyez des fleurs se former, coupez les têtes pour rediriger l'énergie vers les feuilles. Il faut parfois le faire très souvent pour que la récolte se poursuive, surtout avec des herbes comme le basilic ou la coriandre.

7. placer les conteneurs dans un endroit exposé au vent

Les herbes battues par le vent se flétrissent, jaunissent, flétrissent ou meurent avant même que vous ne puissiez profiter des avantages de leur culture.

Vous savez déjà que vous devez tenir compte de l'ensoleillement de votre emplacement, mais qu'en est-il du vent ? Si vos plantes aromatiques se trouvent, par exemple, dans une jardinière suspendue à un balcon soumis à des vents violents, elles ne seront pas heureuses ! Il n'est pas nécessaire que vos conteneurs se trouvent dans un environnement totalement à l'abri du vent, mais assurez-vous qu'ils disposent d'un abri sous la forme d'un muret ou d'autres plantes plus hautes qui les protègent.

Certaines herbes sont également mieux adaptées aux conditions venteuses que d'autres ; le romarin est originaire des falaises rocheuses de la Méditerranée, il est donc beaucoup mieux adapté et plus résistant au vent que d'autres herbes.

8. cultiver les mauvaises herbes pour votre climat

Si vous placez votre jardin d'herbes en conteneur à l'extérieur, dans votre jardin, sur votre terrasse ou sur un balcon, assurez-vous de tenir compte de la façon dont le climat local les affectera.

Certains climats défavorables sont évidents, comme les hivers rigoureux avec des températures glaciales et de la neige qui tuent la plupart des herbes. Mais même des facteurs subtils comme la quantité de nuages et de pluies constantes peuvent affaiblir les plantes et les rendre décevantes à regarder et à manger.

Choisissez pour votre jardin des herbes adaptées à votre région, surtout si vous les cultivez en dehors de l'été. C'est aussi une bonne occasion de découvrir des herbes indigènes qui poussent peut-être à l'état sauvage dans votre région et dont vous n'avez jamais entendu parler !

9. les herbes surpeuplées

Veillez à ne pas planter vos herbes trop densément et tenez compte du fait qu'elles vont beaucoup grandir et s'étendre !

De nombreux jardiniers cultivent plusieurs herbes dans un même pot ou une même jardinière, et beaucoup d'entre elles poussent bien ensemble et dissuadent les insectes grâce à leurs puissants parfums.

Lorsque vous plantez des graines ou des plants, il est facile de sous-estimer la taille que prendront vos plantes aromatiques, d'autant plus que beaucoup d'entre elles pousseront pour s'adapter à l'espace qui leur est donné.

Le fait d'entasser trop d'herbes dans un même pot entraînera une compétition pour les ressources, un manque de circulation de l'air et un risque accru de maladies parmi vos plantes.

La surpopulation rend également difficile l'arrosage au niveau du sol et vous vous retrouverez probablement avec des feuilles très humides, ce qui contribuera à accroître les risques de maladies fongiques. Ne soyez pas trop gourmand quant au nombre d'herbes que vous pouvez mettre dans un seul pot, car vous pourriez finir par toutes les perdre !

10. l'achat de greffons d'herbes malades ou en mauvais état

Faites des recherches avant d'acheter de jeunes herbes et recherchez des étiquettes comportant des certifications indiquant que les plantes proviennent d'un environnement stérile.

Un certain nombre d'herbes sont difficiles à implanter à partir de graines, souvent des herbes ligneuses comme le romarin, la sauge et la lavande, et il peut s'écouler de nombreuses années avant qu'elles ne soient suffisamment mûres pour produire une récolte.

Par conséquent, la plupart des jardiniers achètent ces herbes sous forme de plants repiqués dans des pépinières, chez des voisins ou dans des centres de plantes, afin de pouvoir les utiliser au cours de la saison ou l'année suivante.

Voir également: 20 fleurs super faciles à cultiver pour les jardiniers débutants

Achetez toujours auprès de vendeurs réputés et dignes de confiance, sinon vous risquez de vous retrouver avec des herbes malades qui propageront rapidement des agents pathogènes dans votre jardin en conteneurs et feront souffrir toutes vos herbes.

11. la pulvérisation de produits chimiques synthétiques sur les plantes médicinales

La plupart des herbes étant consommées crues, les pulvériser avec des pesticides et des engrais synthétiques à base de glyphosate peut être dangereux pour vous et pour votre jardin.

Les plantes aromatiques cultivées dans des conteneurs sont généralement soumises à des conditions beaucoup plus contrôlées et le fait d'être surélevées par rapport au sol signifie souvent qu'il y a moins de parasites.

Essayez de désherber à la main, d'utiliser des mesures naturelles de lutte contre les parasites comme l'huile de neem, et de fertiliser avec du thé de compost ou du fumier composté pour donner un coup de pouce à vos plantes au lieu d'avoir recours à des interventions chimiques.

Si vous pensez vraiment que vous devez utiliser un produit plus puissant pour votre jardin d'herbes aromatiques, assurez-vous qu'il porte la mention "sans danger pour les plantes comestibles".

12. ne pas fertiliser suffisamment son jardin

Les herbes en pot ont moins accès à d'autres sources de nutriments que celles cultivées en pleine terre, et elles doivent être nourries avec un engrais naturel tous les mois ou presque.

De nombreux jardiniers qui possèdent des jardins de plantes vivaces peuvent apprécier la rusticité et la résistance de certaines herbes, en particulier celles qui sont tolérantes à la sécheresse et qui peuvent réussir dans des sols pauvres, et c'est pourquoi ils oublient de nourrir leurs herbes cultivées en conteneurs.

Le compost maison, la farine de sang et d'os, le thé de compost ou le fumier composté sont d'excellentes options, car ils contiennent tous la plupart des groupes de nutriments et donneront à votre jardin d'herbes aromatiques le coup de pouce dont il a besoin.

Tirez les leçons de vos erreurs !

Si vous gardez à l'esprit ces douze erreurs courantes, votre jardin d'herbes aromatiques en conteneur devrait connaître beaucoup de succès.

Mais il y a toujours des choses qui peuvent mal tourner d'une saison à l'autre, alors gardez une attitude positive et apprenez de vos erreurs.

Veillez à respecter toutes les prescriptions d'entretien de vos plantes aromatiques, telles qu'elles figurent sur les sachets de graines ou les étiquettes, car les plantes en bonne santé sont généralement plus résistantes à d'autres problèmes.

Choisissez le bon pot, le bon endroit, le bon vendeur et les bonnes herbes, et vous devriez récolter les bénéfices de la culture et de l'utilisation d'herbes fraîches et parfumées pour les années à venir.

Timothy Walker

Jeremy Cruz est un jardinier passionné, un horticulteur et un passionné de la nature originaire de la campagne pittoresque. Avec un sens aigu du détail et une profonde passion pour les plantes, Jeremy s'est lancé dans un voyage de toute une vie pour explorer le monde du jardinage et partager ses connaissances avec les autres via son blog, Gardening Guide And Horticulture Advice By Experts.La fascination de Jeremy pour le jardinage a commencé pendant son enfance, alors qu'il passait d'innombrables heures aux côtés de ses parents à s'occuper du jardin familial. Cette éducation a non seulement favorisé l'amour de la vie végétale, mais a également inculqué une solide éthique de travail et un engagement envers les pratiques de jardinage biologique et durable.Après avoir obtenu un diplôme en horticulture d'une université renommée, Jeremy a perfectionné ses compétences en travaillant dans divers jardins botaniques et pépinières prestigieux. Son expérience pratique, associée à sa curiosité insatiable, lui a permis de plonger profondément dans les subtilités des différentes espèces végétales, de la conception des jardins et des techniques de culture.Animé par le désir d'éduquer et d'inspirer d'autres passionnés de jardinage, Jeremy a décidé de partager son expertise sur son blog. Il couvre méticuleusement un large éventail de sujets, y compris la sélection des plantes, la préparation du sol, la lutte antiparasitaire et les conseils de jardinage saisonniers. Son style d'écriture est engageant et accessible, rendant les concepts complexes facilement assimilables pour les jardiniers novices et expérimentés.Au-delà de sonblog, Jeremy participe activement à des projets de jardinage communautaire et organise des ateliers pour donner aux individus les connaissances et les compétences nécessaires pour créer leurs propres jardins. Il croit fermement que se connecter avec la nature à travers le jardinage est non seulement thérapeutique mais aussi essentiel pour le bien-être des individus et de l'environnement.Avec son enthousiasme contagieux et son expertise approfondie, Jeremy Cruz est devenu une autorité de confiance dans la communauté du jardinage. Qu'il s'agisse de dépanner une plante malade ou d'offrir l'inspiration pour la conception de jardin parfaite, le blog de Jeremy sert de ressource incontournable pour les conseils horticoles d'un véritable expert en jardinage.