Comment faire durcir les plantes tendres et pourquoi c'est important !

 Comment faire durcir les plantes tendres et pourquoi c'est important !

Timothy Walker

Avant de les transplanter, vous vous demandez peut-être quelles sont les mesures à prendre pour les endurcir et faire en sorte qu'ils s'épanouissent dans leur nouvelle maison.

L'endurcissement des semis ne doit pas être compliqué, mais il y a quelques points essentiels à ne pas oublier pour s'assurer que vos plantes s'adapteront bien à l'extérieur.

Voici notre guide sur tout ce que vous devez savoir sur l'endurcissement des plantes, avec des instructions étape par étape sur les différentes façons de le faire.

Que signifie "durcir" une plante ?

En résumé, l'endurcissement est le processus d'acclimatation des semis aux conditions extérieures de votre région en augmentant progressivement leur exposition à l'extérieur au cours des deux semaines précédant la transplantation.

Vous pouvez utiliser un châssis froid ou une structure similaire pour accélérer le processus, mais il faut au moins une semaine pour réussir à endurcir les jeunes plantes.

Avec ou sans équipement, l'idée générale est de réduire le choc que le vent, la lumière directe du soleil, la pluie et les fluctuations de température auront sur vos semis et, ce faisant, de les préparer à être en bonne santé pour la saison.

Pourquoi faut-il endurcir les jeunes plants ?

Les semis qui sont germés et élevés en intérieur doivent être endurcis afin qu'ils puissent s'acclimater aux conditions climatiques de l'extérieur.

Les graines germées et entretenues à l'intérieur n'ont pas encore complètement développé la couche protectrice et cireuse que les plantes possèdent et qui s'appelle la cuticule.

Voir également: 25 variétés d'Aglaonema vibrantes à ajouter à votre collection de plantes

La cuticule "peau" empêche l'évaporation de la couche externe de la plante (appelée épiderme) et repousse l'eau, la saleté et les agents pathogènes potentiels de pénétrer dans la plante en raison de sa nature légèrement hydrophobe.

Ainsi, les jeunes plantes vulnérables qui n'ont pas de cuticule complètement développée sont beaucoup plus susceptibles d'être malmenées par les conditions météorologiques et peuvent devenir très stressées, voire mourir.

L'exposition à la lumière directe et intense du soleil donne souvent aux feuilles un "coup de soleil" qui se traduit par des taches argentées sur les feuilles qui ont été choquées.

Imaginez que vous soyez resté toute votre vie dans une pièce chaude, abritée et à température contrôlée et que vous soyez soudainement jeté dehors sans aucune préparation... Vous seriez probablement choqué vous aussi !

2 façons d'endurcir les semis pour une transplantation réussie

Maintenant que vous connaissez le pourquoi et le comment de la trempe, passons au comment.

Il existe deux techniques principales que vous pouvez utiliser à l'approche de la date de repiquage. La première est la méthode la plus traditionnelle et la plus ancienne pour endurcir vos plantes tendres, et prend environ 10 à 14 jours.

La seconde technique peut être réalisée plus rapidement, mais nécessite un investissement en matériel.

La plupart des semis ne peuvent être endurcis et repiqués qu'après la dernière gelée de votre région, alors planifiez à l'avance et notez cette date pour vous.

Méthode 1 : endurcir les semis en exposant progressivement les plantes tendres aux conditions extérieures

Cette technique est la plus traditionnelle pour endurcir les semis et ne nécessite aucun équipement ou outil.

Il faut environ deux semaines pour acclimater vos semis de cette manière, mais c'est simple et gratuit. Tout ce dont vous avez besoin, c'est d'un endroit semi-abrité à l'extérieur.

  • Planifiez les dates d'endurcissement et de repiquage. Environ 10 à 14 jours avant la date à laquelle vous prévoyez de repiquer vos semis (souvent en mai/juin), vous devez commencer le processus d'endurcissement. Idéalement, les premiers jours où vous endurcissez les semis, le temps doit être doux, nuageux, et les températures doivent être d'au moins 45℉ (~8℃).
  • Le premier jour, placez les semis à l'extérieur pendant une heure. Le premier jour, sortez vos semis pendant une heure dans l'après-midi et placez-les dans un endroit à l'abri du vent et à l'ombre du soleil, par exemple contre le mur de votre maison. Après une heure, rentrez-les à l'intérieur ou dans votre serre pour le reste de la journée.
  • Augmenter le temps qu'ils passent à l'extérieur chaque jour. Chaque jour suivant, augmentez d'environ une heure le temps que vos semis passent à l'extérieur, de manière à ce qu'ils passent de plus en plus de temps à l'extérieur.
  • Exposez progressivement les semis à plus de vent et de soleil. Le troisième jour, déplacez vos plantes dans un endroit moins abrité où elles seront davantage exposées au vent et à la lumière directe du soleil, et continuez à augmenter lentement les types de conditions auxquelles elles sont exposées chaque jour. Mais s'il y a une tempête ou une vague de froid, ne les sortez pas du tout - ce serait trop de stress et cela pourrait les tuer.
  • Si les températures sont suffisamment élevées, laissez les semis à l'extérieur pendant la nuit. Après environ une semaine, si les températures sont supérieures à 50℉ (10℃) la nuit, vous pouvez laisser vos semis à l'extérieur pour la nuit. Assurez-vous qu'ils ont déjà passé au moins 6 heures à l'extérieur et que les températures prévues sont bien au-dessus du point de congélation.
  • Transplanter les semis après 10-14 jours d'endurcissement. Lorsque vos semis auront passé au moins 10 heures par jour à l'extérieur et deux nuits complètes à l'extérieur, ils seront prêts à être transplantés. Félicitations ! Transplantez les semis par temps nuageux et arrosez-les bien avant qu'ils ne soient plantés dans le sol.

Méthode 2 : Tremper les jeunes plants dans un cadre froid ou une mini-serre

Peut-être avez-vous perdu la notion du temps et devez-vous planter vos semis en moins d'une semaine, ou peut-être n'avez-vous tout simplement pas la patience de suivre la première méthode.

Dans ce cas, vous devrez acheter un cadre froid couvert ou une mini-serre pour accélérer le processus d'endurcissement.

  • Déplacez les semis dans un cadre froid couvert ou une mini-serre. Environ une semaine avant de transplanter vos semis, placez-les dans un cadre froid extérieur ou une serre miniature pour accélérer le processus d'endurcissement. Le cadre froid et la serre miniature protègent les semis du vent tout en les adaptant plus rapidement à l'extérieur. La température dans le cadre froid/la serre doit être d'au moins 50℉ (10℃).
  • Ouvrez le couvercle ou les panneaux de toit pendant la journée et fermez-les la nuit. Le premier jour, ouvrez le couvercle du cadre froid pendant la journée pendant quelques heures, puis fermez-le la nuit pour protéger vos semis de la chute des températures nocturnes. Selon le style de votre mini-serre, gardez les panneaux de fenêtres ouverts plus longtemps car ils peuvent parfois surchauffer, et assurez-vous que les températures ne deviennent pas trop chaudes à l'intérieur. Il ne devrait jamais être au-dessus de 80℉ (~26℃) à l'intérieur de votre mini-serre, mais il devrait être possible d'avoir une température plus élevée.La structure de l'arbre ne doit pas être modifiée, car cela aurait un effet néfaste sur les jeunes plants et les brûlerait.
  • Laissez le couvercle ou les panneaux de la fenêtre ouverts plus longtemps chaque jour. Au cours de la semaine précédant la transplantation, laissez les panneaux des fenêtres ou le couvercle de votre châssis froid ou de votre serre ouverts pendant environ deux heures de plus chaque jour. Les plantules resteront semi-protégées par la structure dans laquelle elles se trouvent, mais elles devront tout de même s'adapter rapidement aux changements de température et aux variations météorologiques.
  • Surveillez l'humidité du sol des jeunes plants. Veillez à ce que les semis dans le cadre froid ou la serre ne se dessèchent pas pendant cette période, surtout si la semaine a été particulièrement ensoleillée. Les semis doivent être maintenus légèrement humides avant la transplantation et peuvent facilement se dessécher dans ces types de constructions.
  • Laissez le cadre froid ou la mini-serre complètement ouvert pendant la nuit. Les deux dernières nuits, laissez le châssis froid ou la serre complètement ouverts pour permettre aux semis de découvrir les conditions nocturnes. Assurez-vous que les températures prévues restent au moins 45-50 ℉ (~8-10℃) et qu'aucune vague de froid n'est annoncée.
  • Repiquez vos semis après 7 jours ou plus. Cette méthode d'endurcissement peut être réalisée en une semaine seulement, mais plus vos semis ont le temps de s'adapter, mieux c'est. Transplantez vos semis bien arrosés à leur emplacement définitif par une journée nuageuse et douce, et surveillez-les de près pendant une semaine.

FAQ

Voici quelques réponses aux questions les plus fréquemment posées sur l'endurcissement :

Où dois-je placer les semis lors de l'endurcissement ?

Si vous utilisez la méthode traditionnelle, placez les semis sur une surface surélevée, comme une table, pour les protéger des insectes ou des animaux nuisibles.

Si vous avez des chevreuils qui errent dans votre propriété, vous pouvez vous assurer qu'ils se trouvent dans une zone clôturée ou protégée, car les chevreuils mangent volontiers des plantes qui se trouvent simplement sur une table !

Les semis placés dans un châssis froid sont généralement bien protégés, mais il faut tout de même garder un œil sur les parasites.

Comment savoir quand je dois commencer à endurcir mes semis ?

Vous devez compter à rebours à partir de la date de transplantation recommandée pour la variété de plante que vous cultivez. Cette information figure généralement au dos d'un sachet de graines ou sur l'étiquette d'une plante achetée dans une pépinière.

Si vous n'êtes pas sûr, faites des recherches pour savoir quand votre plante doit être transplantée dans votre région, et commencez à l'endurcir 7 à 14 jours avant cette date.

Veillez à tenir compte de la date de la dernière gelée, car de nombreux semis en cours d'endurcissement mourront s'ils sont exposés à des températures négatives.

Que se passe-t-il si je n'endurcis pas mes semis ?

Les jeunes plants qui n'ont pas été endurcis présentent généralement des signes de stress dus à l'exposition soudaine aux conditions climatiques combinée au choc de la transplantation. La lumière directe et forte du soleil peut donner un coup de soleil aux feuilles, qui peuvent développer des taches argentées, se recroqueviller et tomber.

Les plantes légères peuvent se briser sous l'effet du vent, et les fluctuations de température peuvent freiner la croissance.

Dans le pire des cas, vos jeunes plantes peuvent mourir quelques jours après la transplantation, et même dans le meilleur des cas, vos plantes ne seront pas préparées pour réussir et seront plus vulnérables aux parasites et aux maladies au cours de la saison.

Prenez le temps de vous endurcir et vous vous en remercierez plus tard !

Existe-t-il un moyen d'endurcir les semis que j'ai déjà plantés ?

Si vous avez oublié d'endurcir vos semis et que vous les avez déjà plantés, n'essayez pas de les déterrer, car cela ne ferait que les stresser davantage.

Si vous les avez transplantés récemment, envisagez d'acheter un "tipi d'eau" ou une structure similaire remplie d'eau qui peut être placée autour des plantes dans le sol.

Il s'agira d'une solution d'endurcissement de type "pansement", qui consiste à leur donner rapidement un peu plus de chaleur et de protection après les avoir plantés, ce qui pourrait atténuer le choc.

Si cela fait déjà un certain temps et que vos plantes ont survécu, vous pouvez vous estimer heureux et vous contenter de tailler les feuilles brûlées par le soleil.

Y a-t-il des plantes qui n'ont pas besoin d'être endurcies ?

Pratiquement tous les fruits, légumes, herbes ou plantes ornementales cultivés en intérieur doivent être endurcis, car il ne s'agit pas d'un phénomène dépendant de la plante, mais plutôt d'un processus général d'adaptation à de nouvelles conditions.

Si vous achetez un plant dans une pépinière d'extérieur, celle-ci l'aura endurci pour vous et vous pourrez alors le transplanter immédiatement.

Puis-je endurcir plusieurs plantes à la fois ?

Ce sera une cible plus importante pour les animaux nuisibles (surtout lorsque vous les laisserez dehors la nuit), alors assurez-vous de prendre les précautions nécessaires (vaporiser du vinaigre de cidre de pomme autour des pieds de la table éloigne les proies car son odeur imite celle de l'urine des prédateurs).

Vous pouvez utiliser une brouette ou un chariot pour transporter les plantes à l'intérieur et à l'extérieur pendant qu'elles durcissent, sinon cela fera beaucoup d'allers-retours.

Quelles sont les principales erreurs commises lors de l'endurcissement ?

La précipitation du processus de durcissement est probablement l'erreur la plus fréquente, et vous devez faire preuve de patience et de planification pour y parvenir.

Voir également: Caroubiers : 9 meilleures variétés avec photo & ; guide d'identification

Si vous utilisez un cadre froid ou une mini-serre, veillez tout particulièrement à ne pas faire cuire les semis à l'intérieur - ouvrez-les très fréquemment pour permettre une bonne circulation de l'air !

Timothy Walker

Jeremy Cruz est un jardinier passionné, un horticulteur et un passionné de la nature originaire de la campagne pittoresque. Avec un sens aigu du détail et une profonde passion pour les plantes, Jeremy s'est lancé dans un voyage de toute une vie pour explorer le monde du jardinage et partager ses connaissances avec les autres via son blog, Gardening Guide And Horticulture Advice By Experts.La fascination de Jeremy pour le jardinage a commencé pendant son enfance, alors qu'il passait d'innombrables heures aux côtés de ses parents à s'occuper du jardin familial. Cette éducation a non seulement favorisé l'amour de la vie végétale, mais a également inculqué une solide éthique de travail et un engagement envers les pratiques de jardinage biologique et durable.Après avoir obtenu un diplôme en horticulture d'une université renommée, Jeremy a perfectionné ses compétences en travaillant dans divers jardins botaniques et pépinières prestigieux. Son expérience pratique, associée à sa curiosité insatiable, lui a permis de plonger profondément dans les subtilités des différentes espèces végétales, de la conception des jardins et des techniques de culture.Animé par le désir d'éduquer et d'inspirer d'autres passionnés de jardinage, Jeremy a décidé de partager son expertise sur son blog. Il couvre méticuleusement un large éventail de sujets, y compris la sélection des plantes, la préparation du sol, la lutte antiparasitaire et les conseils de jardinage saisonniers. Son style d'écriture est engageant et accessible, rendant les concepts complexes facilement assimilables pour les jardiniers novices et expérimentés.Au-delà de sonblog, Jeremy participe activement à des projets de jardinage communautaire et organise des ateliers pour donner aux individus les connaissances et les compétences nécessaires pour créer leurs propres jardins. Il croit fermement que se connecter avec la nature à travers le jardinage est non seulement thérapeutique mais aussi essentiel pour le bien-être des individus et de l'environnement.Avec son enthousiasme contagieux et son expertise approfondie, Jeremy Cruz est devenu une autorité de confiance dans la communauté du jardinage. Qu'il s'agisse de dépanner une plante malade ou d'offrir l'inspiration pour la conception de jardin parfaite, le blog de Jeremy sert de ressource incontournable pour les conseils horticoles d'un véritable expert en jardinage.