Comment identifier, traiter et prévenir le mildiou sur les plants de tomates ?

 Comment identifier, traiter et prévenir le mildiou sur les plants de tomates ?

Timothy Walker
0 actions
  • Pinterest
  • Facebook
  • Twitter

La brûlure précoce est une maladie fongique courante qui peut attaquer vos tomates et se propager dans votre jardin à d'autres plantes de la famille des tomates.

La maladie est plus susceptible d'infecter des plantes déjà affaiblies ou malades, c'est pourquoi il est essentiel, pour la prévenir, de prodiguer d'excellents soins à vos tomates dès le premier jour.

Lisez ce qui suit pour savoir comment identifier et prévenir cette maladie courante de la tomate, afin d'éviter les maux de tête qu'elle provoque.

La brûlure précoce en quelques mots

La brûlure précoce est une maladie fongique surtout connue pour infecter les plantes dans la région de l'Europe centrale et orientale. Solanacées comme les tomates et les pommes de terre, mais il peut également infecter d'autres familles de plantes.

Voir également: 12 types de frênes qui conviennent parfaitement aux paysages domestiques

Elle entraîne souvent la défoliation (perte de feuilles) des plants de tomates et est plus susceptible d'infecter des plants de tomates déjà affaiblis ou vulnérables.

Cette maladie pathogène est malheureusement assez répandue en Amérique du Nord et, comme la plupart des infections fongiques, elle se propage par la production de spores.

Il est parfois confondu avec le mildiou, une maladie beaucoup plus agressive. Veillez donc à évaluer soigneusement les symptômes que présente votre plant de tomates afin de poser un diagnostic correct.

Quelle est la cause de la brûlure précoce ?

La brûlure précoce est causée par deux champignons, Alternaria tomatophila et Alternaria solani . A. tomatophile est plus susceptible d'infecter les plants de tomates et les A. solani est plus susceptible d'infecter les pommes de terre, mais les deux peuvent infecter les tomates dans des conditions idéales.

La brûlure précoce peut être introduite dans votre jardin par l'achat ou la conservation de graines ou de plants infectés, ou par des spores transportées par le vent ou la pluie et atterrissant sur vos plantes.

Les feuilles inférieures sont souvent touchées en premier par la pluie qui projette des spores à la surface du sol. L'agent pathogène pénètre dans vos plantes par de petites blessures et coupures, et il est plus susceptible d'infecter des plantes déjà vulnérables ou malades. Il existe également des preuves que l'altise peut transmettre la brûlure précoce aux tomates.

La brûlure précoce peut théoriquement se produire par n'importe quel type de temps, mais elle est plus susceptible de se propager dans des conditions humides et mouillées lorsque les températures sont comprises entre 59 et 80℉.

Il peut également vivre dans le sol pendant environ un an et peut passer l'hiver sur des débris végétaux infectés laissés dans le champ avant de se propager à de nouvelles plantes la saison suivante.

Identification des symptômes de mildiou sur les tomates

Le mildiou précoce affecte les feuilles, les tiges et les fruits des plants de tomates. Les pousses plus basses et plus anciennes sont les plus susceptibles d'être infectées en premier, jusqu'à ce que la maladie ait lentement progressé vers le haut de la plante et ait infecté l'ensemble du feuillage.

Le symptôme le plus courant du mildiou précoce, tant chez les semis que chez les plants de tomates adultes, est l'apparition de petites taches brunes sur les feuilles inférieures. Les taches présentent généralement des anneaux concentriques à l'intérieur qui donnent un aspect de cible ou d'œil de bœuf, et sont souvent entourées d'un halo vert pâle ou jaune.

Au fur et à mesure que la maladie progresse, les parties infectées des feuilles meurent, sèchent et tombent, laissant dans leur sillage des tiges brunes et dénudées ou un feuillage déchiqueté.

Les tiges infectées développent ce que l'on appelle la pourriture du collet, où la tige située à quelques centimètres au-dessus de la ligne du sol devient molle, brune et pourrie. Des anneaux brun foncé peuvent se former autour de la tige, et les parties infectées peuvent devenir sèches et poudreuses.

Les fruits des plants de tomates infectés par le mildiou précoce développent de grandes taches noires généralement situées près de la tige. Comme les taches foliaires, les fruits peuvent présenter des crêtes concentriques surélevées dans la zone enfoncée. Les fruits mûrs et non mûrs peuvent être affectés et peuvent finir par tomber de la plante.

Bien que la brûlure précoce soit généralement associée aux plantes plus âgées, les jeunes plants peuvent également être infectés et présenteront des taches brunes plus petites et des lésions sur la tige principale et les feuilles.

Comment distinguer la brûlure précoce des autres maladies ?

La brûlure précoce est souvent confondue avec plusieurs autres maladies qui présentent des symptômes communs de taches sur les feuilles et de lésions sur les tiges des plants de tomates.

Il est important de distinguer les maladies ci-dessous de la brûlure précoce, afin de prendre les mesures préventives et de traitement appropriées.

1 : Tache bactérienne

La tache bactérienne est souvent confondue avec les premiers stades du mildiou, car leurs taches peuvent se ressembler lors de l'infection initiale.

Il faut garder à l'esprit que le mildiou précoce présente des taches plus grandes que la tache bactérienne, qui produit généralement des taches dont le diamètre n'est que de 1/16e de pouce.

En outre, le centre des taches bactériennes peut noircir et tomber, laissant l'apparence d'un trou de balle, et le dessous des taches peut également être humide ou imbibé d'eau.

2 : Tache grise

La principale façon de distinguer la tache grise de la brûlure précoce est d'observer le centre des taches. Les taches grises ne présentent généralement pas d'anneaux concentriques, mais se fissurent au centre.

3 : Tache septorienne

Les taches de septoriose ont généralement un centre brun clair ou gris, sans anneaux concentriques comme dans le cas de la brûlure précoce. Les taches sont aussi, en moyenne, plus petites que celles de la brûlure précoce.

4 : Mildiou

Bien que souvent confondu avec le mildiou, le mildiou est une maladie complètement différente et beaucoup plus grave.

Le mildiou se propage plus vigoureusement que le mildiou précoce, avec des lésions et des taches qui engloutissent toutes les parties de la plante, y compris les jeunes pousses.

Les symptômes du mildiou précoce apparaissent sur les feuilles inférieures, plus âgées, et finissent par remonter, mais à un rythme beaucoup plus lent que le mildiou tardif, qui peut infecter une plante entière et mature en quelques jours seulement.

Voir également: Comment identifier, traiter et prévenir le mildiou sur les plants de tomates ?

Que faire des plants de tomates infectés par le mildiou ?

Contrairement à plusieurs autres maladies avec lesquelles elle peut être confondue, la brûlure précoce peut être traitée, si elle est détectée suffisamment tôt, à l'aide de fongicides biologiques.

Même les fongicides biologiques peuvent avoir des effets néfastes sur l'écosystème de votre jardin s'ils sont utilisés en permanence. C'est pourquoi la prévention de la maladie par des contrôles culturaux est le moyen le plus durable d'éviter que la brûlure précoce n'affecte votre culture de tomates.

Pour les plantes déjà infectées, commencez immédiatement le traitement avec des fongicides organiques à base de cuivre. Taillez et brûlez autant de feuilles tachetées que possible, puis appliquez le fongicide sur tout le feuillage sain restant. Répétez le traitement chaque semaine jusqu'à ce que les symptômes disparaissent.

En cas d'infection avancée du mildiou, lorsque la majeure partie de la plante présente des lésions, des tâches ou des taches, il convient d'arracher les plants de tomates infectés et de les détruire afin d'empêcher le champignon de se propager davantage.

Conseils pour traiter et prévenir les infections de tomates par le mildiou précoce

Comme il n'existe pas de remède pour les tomates atteintes de mildiou, la prévention est essentielle en ce qui concerne le mildiou, car il s'agit d'une maladie courante à laquelle de nombreux producteurs de tomates doivent penser tout au long de la saison de croissance.

En l'absence de mesures préventives adéquates, il y a de fortes chances que le mildiou précoce infecte également vos tomates. Voici ce que vous devez faire pour vous assurer que cela n'arrive pas :

1 : Créer une bonne circulation de l'air entre les plantes en les palissant

La circulation de l'air est essentielle pour prévenir les infections fongiques telles que la brûlure précoce, car presque tous les champignons se développent dans des environnements humides, mouillés et/ou stagnants.

Le palissage de vos plants de tomates est le moyen le plus efficace de faire circuler l'air entre les feuilles. Les plants qui s'étalent et reposent sur le sol sont également plus susceptibles d'attraper une brûlure précoce par contact avec le sol.

En plus du palissage, assurez-vous de planter vos semis de tomates à une distance d'au moins 15 cm les uns des autres afin d'éviter qu'ils ne s'enchevêtrent et ne deviennent une jungle plus tard dans la saison.

2 : Planter des variétés qui ont une certaine résistance à la brûlure précoce

Il n'existe pas de cultivar de tomate qui soit à 100 % immunisé contre le mildiou précoce, mais plusieurs ont été sélectionnés pour leur résistance aux infections des tiges ou des feuilles.

L'achat d'une de ces variétés est un excellent moyen de renforcer la résistance de votre jardin, mais d'autres mesures de prévention doivent être prises en plus de la plantation de ces cultivars.

Voici quelques-unes des variétés de tomates les plus courantes qui présentent un certain degré de résistance à la brûlure précoce : 'Mountain Magic', 'Verona', 'Jasper', 'Early Cascade', 'Big Rainbow' et 'Mountain Supreme'.

3 : Ne pas manipuler de plantes mouillées

Le mildiou précoce se transmet facilement par l'eau et vos plants de tomates sont beaucoup plus susceptibles d'être infectés s'ils sont manipulés lorsqu'ils sont mouillés. Il s'agit d'une bonne règle à suivre en général, car de nombreuses maladies des tomates se propagent par l'humidité et vous pouvez, sans le savoir, propager des agents pathogènes d'une plante à l'autre si vous taillez ou palissadez après une tempête de pluie. Attendez quelques heures jusqu'à ce que les plantes soient sèches.par le soleil avant de continuer ou de commencer votre tâche.

Si possible, utilisez un système d'irrigation goutte à goutte ou un tuyau d'arrosage pour arroser vos plantes, plutôt que des arroseurs, afin d'éviter que le feuillage ne soit mouillé et ne devienne inutilement un terrain propice à la propagation de maladies.

4 : N'acheter que des semences et des plants certifiés

La brûlure précoce est souvent introduite dans les jardins par la plantation de graines et de semis infectés. Les paquets de graines doivent toujours porter une certification de stérilité, garantissant à l'acheteur qu'ils proviennent d'une installation sûre et exempte de maladies.

Avant l'achat, il convient d'inspecter soigneusement les jeunes plants, y compris la face inférieure des feuilles, afin de déceler tout signe de taches, de taches ou de lésions de la tige.

5 : Rotation des cultures sur une période de trois ans

Comme le mildiou précoce peut survivre dans le sol jusqu'à un an, les plantes de la famille des tomates devraient faire l'objet d'une rotation au moins tous les trois ans. Il s'agit d'une bonne pratique pour prévenir de nombreuses autres maladies transmises par le sol et spécifiques à l'hôte,

Toutes les morelles devraient faire l'objet d'une rotation de ce type, mais surtout les pommes de terre qui sont particulièrement sensibles à la brûlure précoce.

6 : Appliquer des fongicides biologiques avant de fortes pluies

Si de fortes pluies sont annoncées, des fongicides organiques à base de cuivre ou de soufre doivent être appliqués préventivement sur les plantes pour éviter les infections. Essayez d'appliquer le plus tôt possible, une semaine ou deux avant la pluie, puis renouvelez l'application au bout de 10 jours.

Comme les fongicides biologiques peuvent être agressifs pour le sol et les plantes, limitez leur application aux périodes où le risque d'infection par le mildiou est élevé.

7 : Enlever et détruire tous les débris végétaux à la fin de la saison.

Pour que la rotation des cultures soit efficace, les débris végétaux doivent être retirés du champ à la fin de la saison, afin d'éviter que le champignon pathogène ne s'y installe pour l'hiver et ne s'y propage au printemps.

Nettoyez tous les lits et plantez une culture de couverture comme le trèfle pour protéger le sol et l'empêcher de contenir des agents pathogènes pendant l'hiver.

Les tomates saines sont moins susceptibles d'être infectées

Prendre soin de ses tomates, de la semence à la récolte, est le moyen le plus efficace de tenir à distance le mildiou précoce et d'éviter la plupart des autres maladies courantes de la tomate.

Veillez à endurcir les semis, à établir un bon calendrier d'arrosage et de fertilisation, et à pailler vos plantes dès le début,

et surveillez vos plantes tout au long de la saison de croissance pour qu'elles restent résistantes et fortes face aux maladies fongiques courantes telles que la brûlure précoce.

Timothy Walker

Jeremy Cruz est un jardinier passionné, un horticulteur et un passionné de la nature originaire de la campagne pittoresque. Avec un sens aigu du détail et une profonde passion pour les plantes, Jeremy s'est lancé dans un voyage de toute une vie pour explorer le monde du jardinage et partager ses connaissances avec les autres via son blog, Gardening Guide And Horticulture Advice By Experts.La fascination de Jeremy pour le jardinage a commencé pendant son enfance, alors qu'il passait d'innombrables heures aux côtés de ses parents à s'occuper du jardin familial. Cette éducation a non seulement favorisé l'amour de la vie végétale, mais a également inculqué une solide éthique de travail et un engagement envers les pratiques de jardinage biologique et durable.Après avoir obtenu un diplôme en horticulture d'une université renommée, Jeremy a perfectionné ses compétences en travaillant dans divers jardins botaniques et pépinières prestigieux. Son expérience pratique, associée à sa curiosité insatiable, lui a permis de plonger profondément dans les subtilités des différentes espèces végétales, de la conception des jardins et des techniques de culture.Animé par le désir d'éduquer et d'inspirer d'autres passionnés de jardinage, Jeremy a décidé de partager son expertise sur son blog. Il couvre méticuleusement un large éventail de sujets, y compris la sélection des plantes, la préparation du sol, la lutte antiparasitaire et les conseils de jardinage saisonniers. Son style d'écriture est engageant et accessible, rendant les concepts complexes facilement assimilables pour les jardiniers novices et expérimentés.Au-delà de sonblog, Jeremy participe activement à des projets de jardinage communautaire et organise des ateliers pour donner aux individus les connaissances et les compétences nécessaires pour créer leurs propres jardins. Il croit fermement que se connecter avec la nature à travers le jardinage est non seulement thérapeutique mais aussi essentiel pour le bien-être des individus et de l'environnement.Avec son enthousiasme contagieux et son expertise approfondie, Jeremy Cruz est devenu une autorité de confiance dans la communauté du jardinage. Qu'il s'agisse de dépanner une plante malade ou d'offrir l'inspiration pour la conception de jardin parfaite, le blog de Jeremy sert de ressource incontournable pour les conseils horticoles d'un véritable expert en jardinage.