8 raisons pour lesquelles les feuilles de Pothos deviennent jaunes et comment y remédier

 8 raisons pour lesquelles les feuilles de Pothos deviennent jaunes et comment y remédier

Timothy Walker

Vous avez dû le remarquer aussi... Trop souvent, nous voyons ces belles plantes traînantes, aux feuilles brillantes, souvent tachetées, légèrement cordées, perdre leurs nuances souvent diachroniques de vert et d'argent, ou le vert et le jaune se transformer en un jaune triste et malsain à la place.

De quoi je parle ? de Pothos, bien sûr...

Et je sais que voir ces magnifiques feuilles de Pothos prendre une teinte jaune maladive peut provoquer la panique chez n'importe quel parent de plante, surtout s'il n'en connaît pas la cause.

Pourquoi ?

Si vous constatez un jaunissement important des feuilles de votre Pothos, cela peut être le signe d'un arrosage excessif. Un substrat trop humide induit un pourrissement des racines, ce qui est irrémédiable : la plante ne peut plus se nourrir correctement ; en conséquence, les feuilles de votre Pothos jaunissent, puis meurent. Attendez toujours que le substrat soit sec en surface avant d'arroser.

Si le stress hydrique est le coupable le plus courant, le jaunissement des feuilles peut s'expliquer par plusieurs raisons différentes.

Mais ne vous inquiétez pas si c'est le cas de votre plante d'intérieur, il existe des remèdes, et c'est justement ce que nous allons voir ensemble . Voyons donc ce qui cause le jaunissement des feuilles de votre Pothos et ce que vous pouvez faire pour rétablir la santé de votre plante.

Voir également: De la graine à la récolte : un guide pour cultiver des pastèques en conteneur

Apprendre à connaître son pothos

Avant de nous pencher sur le jaunissement de la plante, il est préférable de consacrer quelques mots à cette plante d'intérieur commune, mais peu connue.

Ce que nous appelons "Pothos" n'est plus considéré comme un Pothos par les botanistes... En fait, son nom est maintenant Epipremnum l'espèce la plus commune étant Epipremnum aureum .

Bien que nous ayons tendance à la cultiver en tant que plante d'intérieur, dans la nature.., Epipremnum aureum est en fait une plante grimpante ; elle est originaire de l'île de Mo'orea, en Polynésie française, mais elle s'est naturalisée dans toute l'Australie, l'Asie du Sud et du Sud-Est, les Antilles et de nombreuses îles du Pacifique.

Dans la nature, cette plante a causé de sérieux problèmes, car elle se propage rapidement et s'accroche aux troncs d'arbres, devenant ainsi très envahissante.

À l'intérieur, nous avons tendance à voir de petites plantes, mais dans la nature, elle peut atteindre 4 à 8 mètres de haut (13 à 26 pieds) !

Toxique pour les chats et les chiens, c'est un excellent purificateur d'air, car il peut absorber et éliminer de nombreux polluants intérieurs tels que le benzène, le xylène, le toluène et d'autres produits chimiques.

Pourtant, bien qu'il s'agisse d'une plante robuste et pleine de vitalité, il arrive souvent que ses feuilles jaunissent.

8 raisons pour lesquelles votre pothos jaunit Et ce qu'il faut faire

Le jaunissement des feuilles de votre Pothos peut s'expliquer par plusieurs raisons : un excès de lumière, un arrosage excessif, une alimentation inadaptée, un manque d'eau, le froid ou la chaleur, un stress lié au rempotage, une tache bactérienne ou, tout simplement, une feuille trop vieille.

Si votre pantalon de Pothos jaunit, cela peut être dû à l'une des raisons suivantes.

  • Excès de lumière ; cette plante n'aime pas trop la lumière, et en particulier la lumière directe.
  • L'arrosage excessif : un problème assez courant, si vous donnez trop d'eau à votre Pothos, les feuilles commenceront à jaunir.
  • Mauvaise alimentation : l'excès ou l'insuffisance d'un élément nutritif peut entraîner le jaunissement des feuilles de votre plante.
  • L'immersion est une cause très fréquente de jaunissement chez les Pothos, car nous avons tendance à négliger cette plante assez souvent.
  • Températures froides et chaudes ; le pothos aime une fourchette de température assez restreinte, tout ce qui est en dehors de cette fourchette peut faire jaunir les feuilles.
  • Rempotage : cette plante peut souffrir de stress après un rempotage, ce qui la fait jaunir.
  • La tache bactérienne ; il s'agit d'une maladie répandue, commune aux cultures extérieures, qui peut parfois affecter votre Pothos également.
  • Les feuilles vieillissent, c'est un processus tout à fait naturel... la plupart des feuilles jaunissent avant de mourir.

1 : Il reçoit trop de lumière

Lorsqu'une plante Pothos reçoit trop de lumière, sa défense naturelle est de réduire la production de chlorophylle et d'augmenter celle d'autres pigments, qui sont des "écrans solaires" naturels.

En fait, la chlorophylle ne photosynthétise pas bien avec des lumières UV puissantes, mais d'autres pigments, les anthocyanes (qui vont du rouge au violet) et le carotène (qui est jaune) le font.

La plante les favorise donc, ce qui entraîne un changement de couleur des feuilles.

Ces plantes aiment grimper sur les troncs des grands arbres tropicaux dans la nature... Imaginez maintenant une forêt tropicale...

Quelle quantité de lumière obtenez-vous à travers la canopée ?

Très peu en effet.

Ceci devrait vous donner un indice... Epipremnum aureum n'aime pas trop et surtout pas la lumière directe du soleil.

Donc, si le problème est une trop grande luminosité :

  • La feuille peut perdre sa couleur en premier ; au lieu de devenir immédiatement d'un jaune intense, elle passera par une phase où elle "perdra du vert", à la fois en termes de surface et de qualité de la couleur.
  • La couleur jaune aura tendance à s'assombrir.
  • Le jaune peut devenir brun, mais en séchant ; cela se produit normalement sur les bords, avec un phénomène connu sous le nom de "edge burn" (brûlure des bords).

Si vous remarquez ces symptômes, déplacez la plante dans un meilleur endroit :

  • Le pothos aime les fenêtres orientées au sud ou à l'ouest. Évitez à tout prix les fenêtres orientées à l'est, car la lumière y est beaucoup trop forte.
  • Veillez à ce qu'il ne soit pas placé directement devant une fenêtre, ce qui provoquerait presque invariablement le jaunissement des feuilles et l'apparition de brûlures sur les bords.
  • Veillez à ce que la lumière soit diffuse pour votre Pothos.
  • Si vous le souhaitez, taillez les feuilles jaunies, ce qui n'est pas strictement nécessaire, car vous pouvez les laisser se faner et mourir naturellement, mais vous pouvez le faire pour des raisons esthétiques.

2 : L'arrosage excessif pourrait être à l'origine du jaunissement des feuilles de Pothos

L'excès d'eau dans les tissus de la plante endommage les parois cellulaires, qui peuvent se briser et mourir, ce qui fait jaunir les tissus.

Beaucoup de gens ont tendance à trop arroser les plantes ; même une plante tropicale comme le Pothos peut avoir une limite. Il est beaucoup trop facile de provoquer la pourriture avec un arrosage excessif.

Ceci dit, le Pothos est souvent cultivé en hydroponie (en utilisant simplement un pot ou un vase pour le cultiver).

Mais il y a une grande différence entre un sol humide et des racines dans l'eau. Dans le premier cas, le problème est que les bactéries et les agents pathogènes trouvent un terrain propice à leur développement... Et cela provoque la pourriture.

Attendez toujours (sauf exceptions, certaines plantes ayant au contraire besoin d'un sol très humide) que le substrat soit sec avant d'arroser. Ne laissez pas d'eau stagnante dans les soucoupes : la plupart des plantes n'aiment pas avoir les pieds dans l'eau !

Comment savoir s'il s'agit d'un arrosage excessif ?

  • Les feuilles jaunissent, mais aussi se ramollissent et perdent leur forme. Elles tombent, deviennent flasques et molles.
  • Le jaune aura tendance à être d'un ton ocre mat.
  • Le jaunissement se produit sur plusieurs feuilles dans différentes parties de la plante...
  • Le jaunissement peut se développer assez rapidement.

Si tel est votre problème, vous avez deux possibilités d'action, en fonction de la gravité de la situation.

Si vous constatez que seules quelques feuilles ont jauni, mais que la plupart sont saines, et surtout qu'il n'y a pas de signe de dommage à la base de la tige :

  • À l'aide d'une lame stérile, coupez les feuilles jaunies. Cette opération est nécessaire pour arrêter le pourrissement. Les tissus végétaux trop arrosés peuvent transmettre des maladies et des agents pathogènes au reste de la plante.
  • Suspendez l'arrosage, mais pas trop longtemps : laissez sécher le premier centimètre du sol avant d'arroser à nouveau.
  • Réduire légèrement l'arrosage.

Si vous constatez que la majeure partie de la plante est touchée, surtout à la base, ou simplement si vous craignez que la plante ait attrapé la pourriture des racines :

  • Déraciner la plante.
  • Utilisez une brosse douce et nettoyez les racines.
  • Vérifiez les racines ; si vous remarquez un noircissement, il s'agit certainement d'une pourriture des racines.

Dans ce cas, vous pouvez essayer de sauver la plante ou de la multiplier, en fonction de son état.

Pour sauver la plante :

  • A l'aide d'une lame très tranchante et stérile (un couteau d'élagage fera l'affaire), coupez toutes les feuilles jaunies, les tiges et, absolument, toutes les racines pourries, en ne laissant que celles qui sont manifestement saines.
  • Saupoudrez les racines de poudre de soufre organique.
  • Placez le Pothos dans un endroit frais et ombragé, mais aéré, pendant une heure ou deux.
  • Préparez un pot avec du terreau neuf ; c'est encore mieux si le pot est neuf.
  • Rempotez votre plante.

Si vous constatez que les racines sont irrémédiablement endommagées, votre seule chance est peut-être de propager la plante.

  • Prenez une lame tranchante et stérile.
  • Trouvez une tige avec au moins quatre ou cinq feuilles saines.
  • La tige doit avoir une longueur d'au moins 10 cm, voire 15 cm.
  • Enlever les feuilles inférieures et n'en laisser qu'une à trois au sommet.
  • Coupez la tige aussi bas que possible, avec une coupe nette et précise.
  • Corriger la coupe si nécessaire.
  • Vous pouvez maintenant le placer dans un pot d'eau sous une lumière abondante mais indirecte et au bout d'un mois environ, il commencera à s'enraciner.

Alternativement, après avoir préparé votre découpe :

  • Préparez un pot avec un bon terreau, un mélange de mousse de tourbe, de perlite et de sable.
  • Mélangez une cuillère à soupe de vinaigre de cidre de pomme dans un bol d'eau (c'est un agent d'enracinement naturel).
  • Y plonger la base de la découpe.
  • Enfin, plantez-la dans le pot, avec au moins deux nœuds dans le sol, et placez-la dans un endroit bien éclairé, mais avec une lumière diffuse.

3 : Feuilles de pothos devenant jaunes : l'alimentation est-elle incorrecte ?

Bien entendu, les nutriments que vous donnez à votre plante ont un effet sur son métabolisme.

L'excès de certains nutriments et le manque de certains autres peuvent affecter son taux de croissance ainsi que sa production de chlorophylle, ce qui, dans certains cas, entraîne un jaunissement. Nous verrons ici quels nutriments en détail.

Quand l'amour est-il "trop d'amour" ? Peut-être n'est-ce le cas que lorsque nous agissons de manière imprudente parce que nous aimons quelqu'un... ou quelque chose !

Un peu comme une mère qui rend son enfant obèse parce qu'elle le nourrit trop, ou qui le rend malade parce qu'elle le nourrit mal, nous pouvons rencontrer des problèmes similaires avec les Pothos (et toutes les plantes, en fait).

Les feuilles de pothos peuvent devenir jaunes pour trois raisons lorsqu'il s'agit de les nourrir :

  • Nous lui donnons trop d'engrais.
  • Il souffre de toxicité nutritionnelle, c'est-à-dire qu'il contient trop d'un nutriment.
  • Il souffre d'une carence en nutriments, c'est-à-dire qu'il reçoit une quantité insuffisante d'un nutriment.

La meilleure façon de procéder est d'apprendre à fertiliser votre plante, en commençant par utiliser un engrais organique et équilibré.

Pour le Pothos, la plupart des gens utilisent un engrais NPK (azote - phosphore - potassium) 10-10-10 ou 20-20-20, qui est le plus courant pour les plantes d'intérieur. 19-16-12 NPK est mieux indiqué pour cette plante .

Ne le nourrissez jamais plus d'une fois par quinzaine. En fait, une fois par mois est tout à fait acceptable, et même tous les trois mois, du printemps à l'automne, est suffisant pour la plupart des plantes, c'est-à-dire d'avril à octobre. Réduisez ou suspendez l'alimentation en hiver.

Que se passe-t-il si la plante souffre d'une toxicité des nutriments ?

En plus de jaunir, les feuilles brûlent généralement sur les bords.

Que pouvez-vous faire ?

  • Pour commencer, réduisez l'alimentation.
  • Deuxièmement, vérifiez que vous lui donnez l'engrais adéquat.

Mais cela peut suffire si la plante est légèrement endommagée. Si les dommages sont graves, vous devrez prendre des mesures plus radicales :

  • Déraciner la plante.
  • Nettoyer les racines à l'aide d'une brosse douce.
  • Préparer un nouveau pot avec du nouveau compost.
  • Rempoter la plante.

En effet, si le sol est désormais trop riche en nutriments, il ne suffira pas de modifier votre routine d'alimentation, car la plante continuera d'absorber une quantité excessive de minéraux provenant de ceux stockés dans le sol.

Mais qu'en est-il des carences en minéraux ? Que se passe-t-il si la plante est, faute d'un mot plus approprié, "affamée" ?

Or, la carence en différents nutriments se traduit par des symptômes différents, qui s'accompagnent souvent d'autres symptômes, comme la déformation des feuilles par exemple.

  • Si le Pothos manque d'azote, le jaunissement fait suite à une perte de vert et commence généralement à l'extrémité puis s'étend au reste de la feuille. Il s'accompagne également d'un arrêt ou d'un ralentissement de la croissance de la plante et d'un éclaircissement général de l'ensemble des feuilles.
  • Si le Pothos manque de magnésium, vous constaterez un état appelé chlorose, c'est-à-dire un jaunissement par plaques entre les nervures de la feuille, puis un autre effet, appelé nécrose, qui se traduit par la mort de parties de la feuille (ou de feuilles entières).
  • Si le Pothos manque de fer Si les nervures des feuilles restent vertes, la surface entre les nervures jaunit.

Si vous cultivez des Pothos de manière professionnelle, vous pouvez ajouter du compost riche en éléments manquants, mais pour la plupart des gens, la solution est beaucoup plus simple :

  • Changez votre engrais et assurez-vous qu'il contient le nutriment manquant.
  • En cas de carence en azote, vous pouvez choisir un engrais avec un premier indice NPK plus élevé, mais n'en abusez pas.

4 : L'immersion peut aussi causer des problèmes comme le jaunissement des feuilles de Pothos

La chlorophylle a besoin d'eau pour fonctionner correctement ; lorsqu'elle est rare, la plante réduit le processus de photosynthèse (généralement dans des zones localisées), ce qui fait jaunir une partie de ses tissus.

Il s'agit d'une cause de jaunissement beaucoup plus fréquente qu'on ne le pense.

Nous avons tendance à placer Epipremnum aureum sur le dessus des armoires et à les y laisser, en drapant leurs branches sur notre bibliothèque ou nos photos de famille...

Ensuite, nous les oublions et nous oublions même de les arroser régulièrement.

Si le problème est lié à l'infiltration d'eau, il vous sera facile de le résoudre :

  • Les feuilles jaunissent à partir des extrémités.
  • Les feuilles se recroquevillent également.
  • Les feuilles se dessèchent.
  • Les feuilles tombent.

Dans ce cas, la seule solution est de recommencer à arroser... Cependant...

Voir également: Les 20 meilleures variétés de betteraves à cultiver dans votre jardin
  • N'arrosez pas trop votre plante, car vous risquez de la stresser. Nous faisons la même chose avec les humains, n'est-ce pas ? Si la plante est très sèche, elle sera également stressée si vous lui donnez trop d'eau.
  • Donnez-lui de l'eau à température ambiante ; l'eau froide causera un choc à la plante, et n'oubliez pas qu'elle est très vulnérable à ce stade.
  • Vous pouvez couper les feuilles jaunes, mais ce n'est que pour des raisons esthétiques, car elles sont sèches et ne sont donc pas porteuses de maladies.

5 : Feuilles de pothos jaunissant : température trop chaude ou trop froide ?

La chaleur et le froid excessifs peuvent endommager les tissus de vos Pothos, soit par une évaporation excessive de l'eau, soit par la mort des cellules à l'intérieur des feuilles et des tiges, ce qui entraîne trop souvent un jaunissement de la plante.

Ces plantes proviennent d'endroits chauds mais abrités, ce qui les rend très sensibles aux changements brusques de température.

Ils préfèrent des températures comprises entre 65 et 85oF, soit 18 à 30o sur l'échelle plus rationnelle de Celsius.

Tout ce qui est en dessous de cette température commence à être une zone grise ; selon la plante, elle peut s'en sortir ou commencer à souffrir. Dans tous les cas, ne l'exposez jamais à des températures inférieures à 16oC (60oF) et soyez sûrs qu'en dessous de 13oC (55oF), votre plante sera endommagée.

De même, si la température dépasse 90oF (ou 32oC), les feuilles peuvent commencer à jaunir à cause de la chaleur.

Même l'air froid peut endommager votre plante ; il faut donc la tenir à l'écart des courants d'air et des endroits venteux.

Comment savoir si la cause est un changement de température ?

Outre votre connaissance et votre mémoire des changements de température, s'il fait trop froid ou trop chaud, les feuilles auront tendance à prendre une teinte jaune blanchâtre.

Bien entendu, il y a plusieurs choses à faire pour éviter ce problème ou y remédier :

  • Ne placez pas votre Pothos près d'un climatiseur, surtout en été.
  • En hiver, tenez-le à bonne distance des appareils de chauffage, des cheminées et des poêles.
  • Ne placez pas les Pothos près des fenêtres, surtout celles qui sont exposées aux courants d'air, ni sur les rebords des fenêtres.
  • Observez la réaction de votre plante lorsque vous la changez de place.
  • Placez les pothos dans un endroit où la température est constante ; évitez les endroits où il fait chaud le jour et froid la nuit, ou ceux où la température fluctue beaucoup d'une saison à l'autre.

6 : Feuilles de pothos devenant jaunes : avez-vous juste rempoté le pothos ?

Pour comprendre la raison pour laquelle les plantes peuvent jaunir (encore une fois, il s'agit souvent d'un phénomène localisé) lorsque vous les rempotez, vous devez comprendre à la fois le métabolisme des plantes et leur psychologie.

Les plantes n'aiment souvent pas les changements ; elles sont conçues pour vivre dans un seul endroit. Un changement d'endroit peut signifier qu'elles doivent s'adapter à un environnement totalement nouveau, ce qui peut leur causer du stress.

De plus, lorsqu'une plante trouve un nouveau sol, il faut du temps pour que ses racines commencent à s'y plaire.

Ces deux processus obligent souvent la plante à conserver de l'énergie et à diminuer ses fonctions métaboliques, réduisant ainsi la photosynthèse et la production d'énergie.

Ainsi, ils sacrifieront certaines feuilles pour en préserver d'autres, et celles qu'ils ne peuvent maintenir cesseront de produire de la chlorophylle, ce qui les fera jaunir.

Cette plante n'aime pas changer de maison, elle aime être laissée en paix.

Cela en fait une plante d'intérieur idéale et nécessitant peu d'entretien, mais cela signifie également qu'elle peut réagir négativement au rempotage, avec souvent une croissance rabougrie et parfois même un jaunissement.

Pour éviter les chocs lors du rempotage de votre Epipremnum Aureum :

  • Attendez le début de la phase végétative pour rempoter. C'est au printemps, lorsque la plante recommence à pousser, qu'elle est pleine de vie et, surtout, que ses racines poussent le plus vite.
  • Arrosez votre plante la veille du rempotage.
  • Mouillez le terreau de la nouvelle "maison" de votre plante avant de la planter, afin de répartir plus uniformément l'humidité dans le sol et d'aider les racines à s'y sentir à l'aise.

7 : Les feuilles de pothos jaunissent : s'agit-il d'une tache bactérienne ?

Certaines bactéries peuvent littéralement détruire les tissus des plantes, en tuant certaines cellules dans les feuilles (parfois même dans les tiges), qui deviennent alors jaunes ou brunes.

Et si la raison du jaunissement est si petite que vous ne pouvez pas la voir à l'œil nu ? Ne vous inquiétez pas, car vous pourrez quand même remarquer les symptômes, même s'il s'agit de ce que nous appelons la tache bactérienne, qui est, bien sûr, une maladie causée par une infection bactérienne :

  • Le jaunissement apparaît en taches isolées, d'un diamètre compris entre 3/16 et ½ pouce (0,45 et 1,3 cm).
  • Le jaunissement sera suivi d'un centre brun foncé.
  • Les taches apparaissent alors sous la forme de deux anneaux : un "halo" jaune extérieur et une tache sombre centrale.
  • Elles peuvent apparaître aussi bien sur le dessus que sur le dessous de la feuille.
  • Les taches sont irrégulières.
  • Elles peuvent également apparaître sur les bords des feuilles de votre Pothos.

Que faire si vous êtes dans ce cas ?

  • Tout d'abord, coupez toutes les feuilles atteintes, ce qui ralentira ou empêchera (avec un peu de chance) la propagation de l'infection.
  • Pour stopper l'infection, vaporisez de l'huile de neem sur les feuilles.

Cela guérira la plante de l'infection, mais ne la préviendra pas et n'en résoudra pas les causes profondes.

En effet, les espèces Pseudomonas (c'est le nom du genre de bactéries à l'origine des taches) aiment les conditions humides et fraîches dans le sol, mais les températures chaudes pour se propager rapidement (entre 77 et 86oF ou 25 à 30oC).

En fait, elles trouvent un bon "couloir" dans la matière organique humide (votre compost) et se reproduisent comme des lapins (en fait plus rapidement) lorsqu'il fait chaud.

Il faut donc faire attention à l'arrosage et, en cas d'inquiétude, rempoter la plante dans une nouvelle terre et un nouveau pot, ce qui éliminera l'infection de la terre.

8 : Feuilles de pothos devenant jaunes : les feuilles sont-elles simplement vieilles ?

Peut-être t'es-tu inquiété sans raison... En fin de compte, les feuilles jaunissent puis brunissent lorsqu'elles sont vieilles...

Bien entendu, cela se produira sur les vieilles feuilles de votre plante et non sur les jeunes, ce qui devrait vous indiquer qu'il s'agit peut-être simplement d'un processus normal de vieillissement...

En effet, les plantes arrêtent la photosynthèse et retirent toute l'énergie des vieilles feuilles avant qu'elles ne meurent ; cela laisse, dans un premier temps, d'autres pigments dans les feuilles pour amener lentement la feuille à sa mort.

Selon la plante, ils seront jaunes ou rouges (ou les deux).

Il s'agit d'un processus de vieillissement triste mais tout à fait naturel et, d'un point de vue positif, il nous donne cette explosion de couleurs que nous voyons chaque automne dans les climats tempérés.

Cinquante nuances de jaune

Comme vous pouvez le constater, il y a de nombreuses raisons pour lesquelles votre Pothos peut jaunir, de l'arrosage excessif à l'immersion, de la chaleur excessive au froid excessif, des bactéries à l'alimentation incorrecte, de la lumière du soleil au rempotage et même, dans de nombreux cas, simplement parce que votre plante perd ses feuilles les plus anciennes.

Cependant, tous ces problèmes peuvent être traités et, surtout si vous en découvrez la cause dès le début, vous pouvez les résoudre sans problème et avec succès.

Il s'agit de comprendre comment la coloration se produit, quand, où et de quel type de jaune il s'agit en premier lieu...

Il y a suffisamment de "nuances" à ce problème pour que l'on puisse écrire un roman entier sur le sujet ou, avec une image que je préfère, peindre un chef-d'œuvre radieux comme Van Gogh l'a fait avec sa couleur préférée.

Timothy Walker

Jeremy Cruz est un jardinier passionné, un horticulteur et un passionné de la nature originaire de la campagne pittoresque. Avec un sens aigu du détail et une profonde passion pour les plantes, Jeremy s'est lancé dans un voyage de toute une vie pour explorer le monde du jardinage et partager ses connaissances avec les autres via son blog, Gardening Guide And Horticulture Advice By Experts.La fascination de Jeremy pour le jardinage a commencé pendant son enfance, alors qu'il passait d'innombrables heures aux côtés de ses parents à s'occuper du jardin familial. Cette éducation a non seulement favorisé l'amour de la vie végétale, mais a également inculqué une solide éthique de travail et un engagement envers les pratiques de jardinage biologique et durable.Après avoir obtenu un diplôme en horticulture d'une université renommée, Jeremy a perfectionné ses compétences en travaillant dans divers jardins botaniques et pépinières prestigieux. Son expérience pratique, associée à sa curiosité insatiable, lui a permis de plonger profondément dans les subtilités des différentes espèces végétales, de la conception des jardins et des techniques de culture.Animé par le désir d'éduquer et d'inspirer d'autres passionnés de jardinage, Jeremy a décidé de partager son expertise sur son blog. Il couvre méticuleusement un large éventail de sujets, y compris la sélection des plantes, la préparation du sol, la lutte antiparasitaire et les conseils de jardinage saisonniers. Son style d'écriture est engageant et accessible, rendant les concepts complexes facilement assimilables pour les jardiniers novices et expérimentés.Au-delà de sonblog, Jeremy participe activement à des projets de jardinage communautaire et organise des ateliers pour donner aux individus les connaissances et les compétences nécessaires pour créer leurs propres jardins. Il croit fermement que se connecter avec la nature à travers le jardinage est non seulement thérapeutique mais aussi essentiel pour le bien-être des individus et de l'environnement.Avec son enthousiasme contagieux et son expertise approfondie, Jeremy Cruz est devenu une autorité de confiance dans la communauté du jardinage. Qu'il s'agisse de dépanner une plante malade ou d'offrir l'inspiration pour la conception de jardin parfaite, le blog de Jeremy sert de ressource incontournable pour les conseils horticoles d'un véritable expert en jardinage.